instantdeparents

Parce qu'être parents n'est pas simple, une parenthèse un instant…

L’instant – Le fantasme de la rentrée scolaire

8 Commentaires

La douche est souvent le seul moment de la journée où je peux réfléchir. Et ce matin j’ai réfléchi. Vite parce que méchamment à la bourre mais bien. Et j’ai réalisé un truc.

Depuis près de 3 semaines, je piaffe d’impatience en attendant la rentrée scolaire. Celle où, enfin, je vais être débarrassée de 3 de mes chérubins. Celle de 12 ans qui rentre en 5ème. Celui de 5 ans qui rentre en grande section de maternelle. Et celle de 3 ans qui fait sa rentrée en petite section. Me reste plus que le dernier de 5 mois à cajoler, bisouiller. C’est ce que j’appelle mes vacances de maman.
Sauf que ce matin donc, je me suis rendue compte que j’étais en train de me dire « Vivement la semaine prochaine ». Oui parce que mon 5 ans est malade. Et donc à la maison. Et que sa soeur a un rendez vous chez le médecin demain matin. Et donc à la maison. Au revoir les projets de fin de semaine.
J’ai réalisé que je ne profite ni du moment présent ni de mes enfants. Alors qu’ils grandissent deja tellement vite.
J’ai fantasmé durant toutes les vacances sur ma future « liberté de maman ».
Mes enfants se sont chargés de me ramener à la réalité. Et à l’essentiel.
Merci mes anges.

Publicités

8 réflexions sur “L’instant – Le fantasme de la rentrée scolaire

  1. Sur le coup on s’en rend pas compte. Des fois je culpabilise de passer trop de tps sur l’ordi/ou autres alors qu’il est a coté de moi á gazouiller. Mais il faut aussi penser á nous. Car notre épanouissement personnel ne peut leur être que bénéfique ( enfin pas dans l’Abu on se comprend :))

  2. Tu as tellement raison ! On passe tout notre temps à se dire vivement telle date, tel moment, ou à regretter parfois le passé, au lieu d’ouvrir les yeux tout grands et de voir ce qui est devant nous : les petits bouts d’amour que sont nos enfants et tout ce qu’ils nous apportent. Merci de nous le rappeler.

  3. Être dans le présent et pas ailleurs, tellement dur.. Et pourtant, quelques clefs du bonheur doivent résider là..

  4. manquer de temps dans mon rôle de maman, je connais
    c’est difficile, culpabilisant quelque fois aussi
    certains jours ils vont se coucher et je me rend compte que je n’ai pas profité d’eux…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s