instantdeparents

Parce qu'être parents n'est pas simple, une parenthèse un instant…

L’instant – Les cicatrices

12 Commentaires

J’ai une fille ainée qui a 12 ans maintenant. Elle est née d’une précèdente relation. Mes rapports avec son père sont au mieux inexistants, au pire très mauvais. C’est une enfant « pilule » que j’ai décidé de garder contre l’avis de son père. Je me suis consacrée à elle et rien qu’à elle durant 6 ans. Même s’il n’y avait pas de place pour un homme dans ma vie à cette période, j’ai essayé de garder des relations saines et équilibrées avec elle. Pour finir le tableau, ma fille est métisse.
Quand elle a eu 6 ans, j’ai rencontré celui qui est devenu mon mari et nous avons maintenant 3 enfants ensemble. Il est difficile pour ma fille de trouver sa place dans cette famille blanche, passionnée, bruyante. A la fin de son CM1 elle m’a annoncé son envie d’aller vivre chez son père. Père qui vit à 700km. J’ai décidé d’accepter sa demande et elle est partie vivre là bas durant un an. Puis elle a voulu revenir vivre avec nous. Je venais de passer une année à pleurer chaque soir de son absence, j’ai bien sur accepté. Elle est donc revenue vivre avec nous pour sa 6eme. C’était l’année dernière.
Un jour de mai, elle me demande des pansements. Bien sur, je lui demande pourquoi et elle me présente son bras. Des lignes sanguinolentes étaient tracées à l’intérieur. Elle s’était scarifiées. Mon cœur de maman s’est mis a saigner. Nous avons eu une longue discussion sur le besoin de souffrir, sur la dépendance que cela pouvait entrainer, sur ses souffrances morales. Le fait qu’elle ait attirée mon attention par sa demande me faisait espérer que ce n’etait qu’un incident isolé.
Ce soir, à l’occasion du repas, mon regard fut attiré par des traces sur son bras. Elle a recommencé. Je me sens impuissante face à son besoin de se faire du mal. Elle m’a expliqué l’avoir fait car elle m’a menti il y a quelques jours. Elle voulait se punir. Je me sens tellement impuissante que je lui ai proposé de consulter un psy afin de parler avec lui. Ça n’a pas l’air de l’emballer mais je n’ai pas réussi a trouver les mots qui l’empêcheraient de recommencer.
Voila. Mon cœur de maman saigne. Beaucoup. Pour la première fois en 12 ans je n’ai pas su réconforter mon enfant. Pour la première fois je n’ai pas su anticiper. Je pensais que ce genre de choses ne nous arriverait pas. Je suis en colère contre moi qui n’ait pas su éviter ça. Je suis en colère contre moi d’être si fatiguée que je ne suis pas disponible pour ma première née. Je suis en colère contre son père qui n’a su que la disputer quand elle lui en a parlé.
Et j’ai peur. Peur de l’escalade, peur pour ma fille, peur de ma fille.
Pour la première fois depuis sa naissance, je ne peux plus la protéger. Et je ne sais vraiment pas quoi faire.

Publicités

12 réflexions sur “L’instant – Les cicatrices

  1. tu as eu une bonne réaction en en parlant avec elle en lui proposant une aide extérieure, en pensant à elle avant tout. Tu sais la culpabilité n’avance pas forcément à quelque chose, ces choses là arrivent aussi dans des familles ou d’apparence rien ne transparait. Beaucoup à ta place se serait mis en colère, beaucoup aurait même fermé les yeux, fait semblant de ne rien voir . L’adolescence est une période compliquée à aborder pour les enfants comme les parents, lui proposer de l’aide est la meilleur chose que tu ai pu faire . Courage .

  2. C’est dur très dur. Je te souhaite de trouver les bons mots, la bonne attitude vis à vis de ton enfant. Ne sois pas en colère contre toi même. Ce sont des choses qui malheureusement peuvent arriver sans prévenir et on ne peut pas toujours y faire face comme on le voudrait. Plein de courage. Cela prendra peut être du temps mais tu finiras par l’aider d’une manière ou d’une autre. Fais toi confiance.

  3. Tu te sens sûrement démunie face à ta fille, ne sachznt de quelle manière lui parler. J’espère qu’elle parviendra à accueillir tout ton amour dans la sérénité. Tu as su en tout cas trouver les mots pour dire cette situation. Merci à toi pour ce partage.

  4. Ce que ça doit être dur, je n’ose imaginer l’angoisse et la tristesse qui doivent t’envahir. Aller voir un psy est sûrement la meilleure des solutions car il faut qu’elle arrive à extérioriser son mal être et pour cette fois, elle ne pourra le faire avec toi. Étant sa mère, elle ne dira pas tout, pour ne pas te blesser ou par peur de remontrance il faut qu’elle ai une aide extérieur, même si elle n’en veut pas au début.
    J’en parle par expérience, à l’âge de 10 ans j’ai dut consulter car je faisais de l’anorexie morbide et le psy était le seul à me faire extérioriser mes angoisses, mes peines… Mais attention, arrêter trop tôt la thérapie pourrait lui laisser une porte de sortie pour rechuter dans quelques années …
    Bon courage

  5. on ne peut pas tout voir malheureusement…
    tu as raison d’aller voir un psy, il y a des choses intimes qu’on ne parvient pas à dire même à sa maman qu’on aime très fort

  6. Ton commentaire m’a ému..Je bosse pour l’aide sociale à l’enfance et nous sommes confrontés trop souvent à ce genre de situation chez les ados…Si je peux te donner juste un conseil..Préfères un bon pédo-psy qu’un psy..Voilà. Bon courage et avec de l’aide on s’en sort toujours 🙂 Bisous***

    • Pour mon n°2 j’ai été souvent confrontée à des pédo psy. Et j’en suis sortie très refroidie sur leurs capacités, leur humanité…
      Pour le coup, c’est ce psy qui a su prendre en charge notre bonhomme. Et il va nettement mieux. Au point qu’il ne voit personne pour l’instant. Il me prend ma grande, on verra, mais je reste attentive
      Merci pour ton conseil
      Bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s