instantdeparents

Parce qu'être parents n'est pas simple, une parenthèse un instant…

L’instant – Dodo

6 Commentaires

Hier, j’avais commencé un billet sur le sommeil du nourrisson en parlant de celui de mes enfants.  Après beaucoup de paragraphes, Word Press plante, adieu billet. Et au final, un mal pour un bien parce qu’il était chiant mon billet. Plein de détails sur la façon de dormir ou pas des enfants des autres, perso, ça me ferait suer.

Du coup, j’ai changé d’optique et je vous propose une suite d’idées,  de pistes, de conseils si, parfois, vous rencontrez des difficultés à endormir votre enfant.

Attention. Si la situation dure, devient ingérable, si vous vous sentez épuisé(e), si les cris de votre enfant vous inquiète… consultez un professionnel de santé. Une consultation chez une sage femme, un médecin, un pédiatre, la PMI me semblent indispensable en cas de problèmes de sommeil pour éliminer un  soucis d’ordre médical. Donc, voyez d’abord votre médecin et ensuite revenez ici.

1er conseil : N’écoutez pas les conseils des autres. Ce qui est valable pour les uns ne le sera pas pour les autres. Vous êtes les parents et vous savez ce qui est bon pour votre enfant. Même si c’est votre premier. Vous vous tromperez parfois, vous douterez mais ne suivez pas un conseil qui ne vous convient pas.

2ème conseil : Si cela vous convient, portez votre bébé. En journée, c’est souvent le meilleur moyen de pouvoir avancer (parce que la maison ne se fait pas toute seule) sans avoir le coeur brisé d’entendre son petit pleurer dans sa chambre. En plus, ça l’habitue aux bruits de la maison. Et il se sent en sécurité contre vous. Il entend le bruit de votre coeur, sent votre odeur, donc ce sera un bébé zen. Et un bébé zen dort. Dans l’écharpe. Ce qui ne l’empêchera pas dormir dans son lit plus tard.  Quand il aura l’âge.

3ème conseil : Dormez avec lui. Pareil que l’écharpe. Ca le sécurise, il vous sent à côté de lui. Et il dort. En revanche, il y a des précautions à prendre pour un cododo en toute sécurité : pas de couettes, pas d’oreillers, le lit poussé contre un mur et mettre le bébé entre le mur et maman plutôt qu’entre ses parents. Si vous fumez, prenez des médicaments, êtes épuisés, pas de cododo. Pour mon 4ème cododotage j’ai pris un lit fait pour : ICI

Ca m’a changé la vie. Il se réveille. Je le fais glisser jusqu’à mon sein. Il a fini, je le reglisse jusqu’à son lit. Sauf si je me rendors.

Dormez aussi quand lui dort. Le matin, l’après midi. Dès que vous pouvez. On vit mieux les pleurs d’un tout petit quand on est reposés.

4ème conseil : N’hésitez pas à aller voir un ostéopathe. Il peut aider à régler les petits soucis de début de vie qui empêche les touts petits de se laisser aller au sommeil. Vous pouvez voir aussi du côté de l’homéopathie.

5ème conseil : Je chante. Ca ne peut pas marcher pour tout le monde. Mais ici c’est efficace à 100% avec le dernier. Je lui chante CA depuis sa naissance. Il s’endort en moins de 4 minutes. A condition d’être contre moi. Je pense que ça marche grâce aux sons graves.

6ème et dernier conseil : Qui n’en est pas un. Juste mon expérience en matière de nouveau né.

Quand il arrive parmi nous, un nouveau né vient de passer 9 mois à dormir à son rythme, bercé par nos bruits de coeur, notre voix. Il mange en continu, il n’a pas froid, il a vécu dans une bulle de sérénité ou à peu près. Dans notre société actuelle, on voudrait qu’un bébé, dès sa sortie de la maternité, soit autonome. Manger à heures fixes au rythme imposé par des livres, des médecins, notre organisation. Pour le sommeil pareil. Il lui faut aller dormir seul, dans une chambre soigneusement isolée, dans un lit. Je ne suis pas une Ayatollah du maternage. Je considère que seuls les parents savent ce qu’il y a de mieux pour leur enfant. Mais je m’interroge. Serions nous capables, nous adultes, de nous adapter à un monde si différent aussi rapidement ? Je pense que non en ce qui concerne mes enfants. Pour les vôtres, vous seuls savez.

Ce que je veux dire de façon très maladroite, c’est que j’ai fait le choix de me mettre au rythme de chacun de mes enfants. Bien sur, il faut en avoir la possibilité. Pour ma 1ère ça n’a duré que 3 mois, je travaillais ensuite, mon 2ème 6 mois, ma 3ème 10 mois et mon dernier j’y suis encore. Mes enfants n’ont pas choisi de venir au monde. Alors à moi de suivre leur rythme et de ne pas leur imposer le mien ou celui que je pense le mieux pour eux. Ils auront tout le temps pour ça. A moi d’être à leur écoute. Parce qu’il faudra bien que je le sois tout le long de leur enfance. Je peux bien commencer maintenant.

Alors je porte, beaucoup, je cododote, systématiquement. Je berce, j’embrasse et je n’écoute pas les conseils. Mes 3 grands dorment. Dans leur lit. Si l’un d’eux avait voulu dormir dans un lit seul, je l’aurais laissé faire. Ce n’est pas arrivé. Pour aucun des 4.

A vous parents qui cherchez la solution miracle pour faire dormir votre bébé, il n’y en a pas. Vous allez faire de votre mieux, vous adaptez. Les solutions dont je parle sont celles que j’ai mises en place. Adaptées à mes enfants.

Sinon, vous trouverez ici un article sur le sommeil que je trouve intéressant. Comment, dans une même famille, le sommeil vient aux enfants.

Publicités

6 réflexions sur “L’instant – Dodo

  1. Tu as l’air d’ être une maman toute douce, j’aurai voulu t’avoir! Tu sais quoi, à ma prochaine insomnie je t’appelle pour que tu me chantes un chanson… 😉

  2. Merci pour cet article…

  3. Ça donne envie d’en avoir un 3e pour pouvoir câliner, chouchouter, conforter … choses plus dures quand ils grandissent. Quel bel article d’une maman aimante.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s