instantdeparents

Parce qu'être parents n'est pas simple, une parenthèse un instant…


15 Commentaires

L’instant – Parents ensemble

Nous sommes parents.

Nous sommes inquiets.

En maternelle et en élémentaire, le passage à la semaine à 4,5 jours doit être mis en œuvre dès la rentrée 2013, soit dans 9 mois. A ce jour, l’information dont nous disposons est parcellaire et contradictoire. Le projet tel qu’envisagé ne nous semble pas à la hauteur des enjeux.

Nous croyons cette réforme nécessaire et en partageons les objectifs, à savoir mieux apprendre et favoriser la réussite scolaire de tous. Depuis 2008, les écoliers français ont le nombre de jours d’école le plus faible des 34 pays de l’OCDE et de fait des journées plus longues et plus chargées que la plupart des autres élèves dans le monde. Cette situation est préjudiciable et doit être revue.

Cependant, le projet de réforme qui nous est présenté ne nous semble pas répondre à ces objectifs. Le choix de l’organisation sera à la discrétion des municipalités. On risque de se retrouver avec des communes où les enfants auront cours le samedi, d’autres le mercredi, d’autres encore auront une pause de midi allongée, d’autres finiront plus tôt et auront une période d’études/garderie plus longue, etc. Les moyens mis en œuvre dépendront essentiellement du budget des communes. Impossible, dans ces conditions, d’imaginer que cette réforme soit facteur d’égalité entre tous les enfants de France, quel que soit leur lieu de résidence et leur établissement scolaire. Il appartiendra aux municipalités de faire un choix et d’en répondre devant les électeurs en 2014.

Nous espérions qu’à l’occasion de la réforme des rythmes scolaires, la place des arts, de la culture, des langues et du sport, etc. serait au cœur des préoccupations. Or, l’opacité des moyens à mettre en œuvre, l’augmentation du nombre d’enfants par animateur dans le temps périscolaire ainsi que la place choisie par les mairies pour ce temps (notamment à l’heure du déjeuner) vont diluer ces espoirs de diversification et de renforcement de ces enseignements.

Nous espérions également que cette réforme porterait sur l’intégralité du rythme scolaire, y compris le découpage entre vacances et classe et notamment la durée des grandes vacances. Force est de constater qu’il n’en est rien.

Nous sommes déçus et inquiets et rejoignons ainsi bien des enseignants. Nous craignons que l’augmentation du temps périscolaire sans réflexion quant à son contenu ni quant aux moyens de mise en œuvre fasse de ce temps un temps de désœuvrement organisé… Cela irait encore une fois à l’encontre de l’objectif de la réforme.

Afin de préserver le symbole de la demi-journée de cours supplémentaire, Il est essentiel de ne pas sacrifier les apprentissages, de ne pas perdre cette opportunité historique d’accroître l’égalité des chances des enfants face aux activités artistiques et sportives en créant du temps de garderie. Cela n’apporterait rien aux enfants, dévaloriserait un peu plus l’école et la fonction des enseignants et  remettrait en question l’organisation des familles.

Nous devons à nos enfants une réforme ambitieuse.

Citoyens connectés, blogueurs, parents, nous avons reçu de nombreux retours d’autres parents qui partagent nos inquiétudes et ne se sentent pas représentés.

Nous demandons à être entendus.

Prenons le temps de réformer l’école ensemble.

8alamaison , Agathe VANDAMEAimé Blumentern,
Allo Maman Dodo , Annabelle , Audrey, Madame Koala ,
Aymeric Marlange , Béalapoizon , Bettina Brouard , Buhot Stéphanie , Carole Nipette ,
Caroline , Ces Doux momentsChiawaze , Ciloubidouille , Claire Hoenen , Colombe ,
Cranemou , Cynthia , David Beck , Delphine Gagnon , Doudette ,
Estelle Peralta , Expressions d’enfants , FashionMama , Florence ,
FlorenceMKoenig , Gaëlle Picut , Gauthier Vranken , Ginie Femmesweetfemme ,
Harmony Rouanet , Henry le Barde , Isabelle Duvert , Jane Gueneau aka. Libelul ,
Julesetmoa , Julie B , Julie Dessagne , Julien , Juliette Merris ,
Karine Un bébé pour mes 30 ans , La Poule Pondeuse ,LN moitoutetrien ,
Lulu From Montmartre , Lydiane Le Roy , M Delobel , Madame , Madame Parle ,
Madame Zaza of Mars , Madame Ziadeh , Maman nanou , Mamanwhatelse , Marc Guidoni ,
Marie-Gwénaëlle Chuit , Marlène Schiappa , Mauvais Père , Mazzhe , Michaëla Avventuriero ,
Michèle, Maman on bouge , Missblogdel , MissBrownie , Naddie , Nadine A ,
Nicolas Gilbert @zegilbos , Pourquoisecompliquerlavie , Sabine ,
Samuel Lamotte d’Incamps , Sandra Elle , Sandrine Donzel ,
Sophie Reynal , Tetedeblog , Till the Cat , Unperfect mum ,
Voilapapa , Yusaku (Père de 3 enfants)

Publicités


6 Commentaires

L’instant – Solitude

En ce moment je me coupe du monde.

Je ne suis pas déprimée ni triste. En tout cas pas plus que certains jours. Je suis même plutôt souriante. J’ai des projets.

Parmi ceux ci, il y a l’idée de repartir à zéro avec mari et de se reconstruire. Du coup, nous envisageons de partir vivre quelque temps (le toujours est envisagé) en Thaïlande. Pas tout de suite, d’ici 4 ou 5 ans peut être. Ou bien d’attendre que les enfants soient grands et partir que tous les 2. Mais il y a ce projet là qui se construit.

Il y a aussi le projet d’agrandissement de la maison. Le permis de construire doit être déposé le mois prochain. Nous rencontrons les artisans, faisons des projets, chiffrons. Ca prend un peu de temps surtout que j’ai du mal à ouvrir ma boite mail. D’un autre côté, la perspective d’avoir un espace à moi et rien qu’à moi est simplement jouissive puisqu’un espace bureau est prévu pour moi.

Je vais aussi monter à Paris pour le salon du livre. Et voir de vieux/nouveaux amis. La perspective de me promener dans Paris, de revoir mon ancien travail, de manger des sushis ou de découvrir un starbuck me met sur des charbons ardents. Je serais avec bébé chou donc pas complétement seule. Mais, pour l’instant, il n’a pas besoin que je lui parle de trop.

Et mon dernier projet. Celui qui pourra peut être me faire gagner 3 francs 6 sous mais qui me donne déjà tant de plaisir. Ma petit boutique artisanale, moi qui pensait ne savoir rien faire de mes 10 doigts. Je suis en train de créer ce que j’appelle le fond (terme de libraire, on ne se change pas) pour ensuite me lancer. Et cela prend du temps, ça me vide l’esprit.

Tout ces projets sont là, je les fais exister, je les fais avancer. Sauf que je me coupe du monde. Le soir, à la sortie de l’école, je ne m’attarde plus pour parler aux rares mamans que je fréquentais. Je baisse la tête, parle aux enfants pour ne pas me faire héler. Je ne rappelle pas les rares amies que j’ai ici. Hier, je suis allée chez l’une d’elles pour la galette, je me suis sentie étrangère. Je suis partie au bout d’1h30 en ayant parlé à personne. Et je ne compte pas réitérer.

Et le plus symptomatique. Je n’interagis plus sur Twitter. Je lis tout. Je vais sur les blogs. J’imagine des réponses. Je commence même à mettre quelques mots. Et puis j’efface. Je souris devant certaines phrases. Je bouillonne de colère devant d’autres. Mais je ne dis mot. Je ne fais plus de photos. Pourtant c’est sur ce réseau que j’ai trouvé le plus d’écoute, d’empathie, d’amitié chaleureuse.

Je me coupe du monde. Je ne sais pas pourquoi. J’ai toujours eu tendance à la solitude. La lecture n’est pas un loisir collectif et j’ai souvent été seule. J’avais commencé à inverser la tendance il y a quelques années. Et puis de nouveau…

Je ne suis pas triste ni déprimée. Je me coupe du monde.

J’écris ces quelques mots pour expliquer à ceux que j’aime, à vous, que je vous aime toujours. Que je vous lis. Que mon coeur se serre quand je vous vois triste. Que je souris à vos bonheurs. Que je me sens bien ingrate mais aussi bien incapable de faire autrement.


1 commentaire

L’instant – 2013 ou pas

Un court billet pour faire part d’une prise de conscience.

Il y a quelque temps je parlais de Mallaury en refusant de devenir comme elle. J’ai pris conscience que ce n’était pas une fatalité.

J’ai aussi pris conscience que je méritais, ainsi que mes enfants, autre chose que ce que je vis.

Le mot saloperie prononcé aujourd’hui, parmi les autres, me prouve une fois de plus l’estime dans laquelle on me tient. Alors 2013 verra une seule résolution. Celle de plus jamais.

Le 31 décembre 2013, je serais soit avec mes enfants dans un chez moi soit avec un mari respectueux, aimant et gentil.

Donc si vous avez un appart/maison à louer par chez moi, n’hésitez pas à me contacter.

Parce que l’espoir de voir une amélioration notable de la considération dans laquelle je suis tenue est très très mince.