instantdeparents

Parce qu'être parents n'est pas simple, une parenthèse un instant…

L’instant – Gabriel, sa tétine et moi

8 Commentaires

Gabriel a une tétine. Depuis ses 6 mois. Depuis ses 6 mois, religieusement il tète son bout de plastique. De jour comme de nuit. On voit son petit bout de langue sorti, ses mâchoires qui bougent.

Avant d’avoir des enfants, je regardais effarée, ces enfants de plus de 1 an, la tétine collée au bec. Ensuite j’ai eu des enfants. Jade a eu une tétine mais uniquement pour dormir. Une entorse à mes principes mais au moins elle ne la trainait pas partout avec elle.

Et puis, Gabriel est arrivé. Et les principes, on s’est assis dessus et on a fait la roue. Impossible, une fois en bouche, de lui retirer. Pourquoi lui avoir donné ? Parce que la tétine, avant, c’était moi. Et que je n’en pouvais plus. Alors la tétine semblait un bien moindre mal.

Les années ont passé et Gabriel a continué à avoir son substitut maternel dans la bouche. A le téter autant qu’il pouvait. Nous avions bien d’autres soucis en tête que de vouloir lui retirer. Qu’il arrête de hurler par exemple. Oui, il pouvait hurler avec sa tétine. D’ailleurs, pour pouvoir le faire tranquille, il retirait sa tétine de sa bouche et hurlait. Et ce pendant parfois 5 ou 6h dans la journée. Alors lui retirer la tétine pour qu’il hurle les 2 autres heures, non merci.

Quand il a commencé à parler, c’est à dire à 3 ans, nous avons commencé la phrase mythique : « Retire ta tétine pour parler ». Cette phrase est sans doute la phrase que je dis le plus après « Je t’aime ». Chaque phrase est ponctuée d’un « Retire ta tétine pour parler ». Sa variante, « Je ne comprend pas avec  la tétine » est la 3ème phrase la plus prononcée.

On pourrait penser qu’au bout de 3 ans de répétition de la même consigne, il aurait enfin compris. Non. La seule concession que nous avons obtenu sans que cela vous valent une crise ingérable, c’est l’interdiction de la tétine à l’école. En échange, nous avons un enfant avec la lèvre inférieure bouffée jusqu’au menton. Mais pas de tétine.

Nous avons tenté le père noël, les punitions, les propositions d’échange, la non réponse systématique en cas de port de tétine. Nous avons ici un âne qui récupère les tétines des enfants quand ils n’en ont plus besoin. Nous en sommes à 3 visites. Arrivés devant, il hurle, se débat. Il est véritablement désespéré.

Alors, vous me direz, laisse le hurler dans 3 jours ce sera fini. Oui, c’est vrai. C’est  ce qu’il faut que nous fassions.

Mais il n’y a eu personne pour prendre le relais, pour gérer notre enfant quand il hurlait pendant 4h d’affilée. Que je donnais des coups de poings dans le mur pour éviter de le frapper. Que je me bouchais les oreilles pour ne plus l’entendre et que je pleurais de désespoir.

Alors, oui, il faudrait le laisser hurler. Sauf que je ne peux plus supporter de l’entendre. Physiquement, je parle. Nous ne lâchons pas sur tous les principes éducatifs que nous avons mis en place il y a 5 ans. 5ans après, il continue de hurler à chaque frustration. J’ai la nausée et les larmes aux yeux quand je dois lui rappeler une règle car je sais ce que cela va déclencher.

Donc je refuse de prendre une mesure radicale. Efficace, mais source de nouvelles crises. Parce que je ne peux pas en gérer une de plus. Je ne peux pas du tout.

A la rentrée, après avoir défini avec lui le moment, nous allons tenter l’enterrement en grande pompe de la tétine dans le jardin. Nous mettrons un arbre dessus. J’espère que ça marchera.

Parce que la tétine dans la bouche, ça me perturbe toujours autant. Parce que quand je vois un enfant dans la rue avec, j’aime pas ça. En revanche, je sais que tout n’est pas tout blanc ni tout noir, et que, parfois, la tétine est un moindre mal.

Maintenant, j’ai des enfants. Et les principes des autres, bah je m’assois dessus et je fais très bien la roue.

Publicités

8 réflexions sur “L’instant – Gabriel, sa tétine et moi

  1. Bonjour ma chérie,

    Ton post est si vrai si réaliste un vrai voyage dans le temps au pays « des tétines de nounours » c’est si compliqué de se dire « je les balances toute s a la poubelle et après ca sera enfin terminé……. » et bien non les crises sont trop stridente et ingérable, j’espère qu’un jour les parents comprendrons que la tétine est un fléau et non un substitut au sein pour qu’il nous laisse tranquille, je t’embrasse et te dit tout fort je t’aime ma chérie accroche toi!!!!!!!!!!!!!!

  2. Je comprends tellement ce que tu expliques quand tu ne peux plus supporter les hurlements…. Il y a des fois des moments où tu es à deux doigts d’exploser… Mon fils n’a jamais eu de tétine, je l’ai allaité jusqu’à 22 mois, j’en suis sortie vidée… C’est qu’il était vorace le petiot (il l’est encore du reste). Je ne peux donc malheureusement pas de donner mon vécu pour la tétine. Mais les hurlements, je connais, et des fois, je confirme, ça peut rendre fou… Je te souhaite bonne chance pour l’enterrement de « Tétine ».

    • Merci beaucoup
      Je pense que ce sera l’occasion d’un nouveau billet 🙂
      Pour les hurlements, je n’ai malheureusement pas de solutions
      Le temps sans doute
      Merci encore et bon courage à toi aussi

  3. Merci pour ce partage d’expériences. Il faut reconnaître que la succion est une vraie usine à plaisir avec son endomorphine. Courage pour la suite.

  4. Merci pour votre curiosité. La tétine est un vrai débat, souvent dur à trancher. De notre côté nous essayons de trouver des solutions innovantes pour faciliter le quotidien. Gagner quelques heures de sommeil en plus avec Asleep. Nos prochaines créations (gigoteuse, veilleuse, tétine…) seront toutes aussi inventives. 100% écolo et 100% France.

    🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s