instantdeparents

Parce qu'être parents n'est pas simple, une parenthèse un instant…

L’instant – Divorce, quand un couple devient un couple de parents

19 Commentaires

Le titre aurait pu être « Divorce, quand un couple idiot devient un couple de parents, un peu intelligents ».

Ce n’est un secret pour personne, moi et mon mari formons un couple idiot, passionné, querelleur. S’il ne s’était s’agit que de nous, les choses n’auraient sans doute jamais abouti à un tel résultat. Mais nos 4 enfants subissent au quotidien les disputes, les cris, les larmes.

Malgré bien des alertes, des départs, des mises en garde, nous n’avons jamais su faire autrement.

Le diagnostic de Gabriel le 23 septembre, un engagement pris par l’un et l’autre d’être serein pour lui, engagement rompu au bout de 5 jours, une colère anodine et d’un coup la décision qui s’impose. Celle qu’on pensait ne jamais prendre, celle qu’on pensait ne pas savoir prendre.

Mon mari et moi allons divorcer. Seule solution face à tant d’incompréhensions, de colères, de rancoeurs.

Depuis lundi, je retourne les solutions pratiques qui s’offrent à moi. Sans revenus, sans fiches de salaires, sans garant, bien difficile pour un propriétaire de louer à une femme seule avec 4 mômes. Je dormais peu, j’angoissais et souvent je me suis demandé si le jeu en valait la chandelle.

Aujourd’hui, j’avais rendez vous avec une avocate. Pour savoir si, déjà, elle prenait mon affaire (oui, car grâce à l’état français j’ai droit à l’aide juridictionnelle sauf que les avocats qui acceptent ces dossiers sont payés au lance pierre) et quelles étaient les solutions pour un divorce à l’amiable.

Et c’est grâce à elle que mon horizon bien bouché s’est éclairé.

La maison où nous habitons est une propriété de mon mari (pour faire court, en fait c’est plus complexe que ça, bref). Je lui ai proposé de me signer un bail comme une locataire classique. Je lui paye un loyer classique minoré par ses heures de présence. Et c’est là toute l’astuce pour minimiser l’impact de cette séparation pour les enfants. En effet, au lieu que les enfants fassent leurs sacs 1 week end sur 2 et la moitié des vacances scolaires pour partir voir leur père chez lui, ce sera moi qui ferai le mien et laisserai la maison à mon mari qui prendra le relais. Les enfants garderont ainsi leur chambre, leurs repères.

Il s’agit d’une solution qui en fait préserve un peu tout le monde. Mon mari garde son bien pour ses enfants, j’ai une solution d’hébergement pérenne et surtout, surtout les enfants ne déménagent pas. Nous nous adaptons à eux.

Mon mari a eu l’intelligence d’accepter. J’espère, qu’à l’avenir, nous continuerons dans cette voie. Cette solution me demande de laisser mon mari continuer de pénétrer dans mon intimité. Il s’agit, je trouve, d’un sacrifice bien minime pour nos enfants.

Donc, voilà. Nous allons divorcer par consentement mutuel. Je devrai retrouver ma liberté, ma sérénité d’ici la fin de l’année prochaine.

PS1 : En le voyant accepter cette proposition, j’ai eu un énorme pincement au coeur. Il fait preuve maintenant de la générosité dont il faisait preuve à l’époque où nous nous sommes rencontrés. Et mon coeur a fait boum.

PS2 : Famille chérie qui me lit, je refuse d’en parler. Inutile de m’appeler pour poser des questions, savoir si je vais bien. Non, je ne vais pas bien. Mais j’avance. Et je n’ai pas envie d’en parler.

Publicités

19 réflexions sur “L’instant – Divorce, quand un couple devient un couple de parents

  1. BRAVO…..Bravo à toi d avancer, BRAVO à vous 2 d’être intelligents, BRAVO à vous de faire avancer les choses. ❤

  2. Je t’envoie tout mon courage et mon soutien.
    Tu es une merveilleuse femme et maman. Ne l’oublie jamais.
    Je t’admire.
    Plein de bisous

  3. tu sais ou me trouver si tu as besoin de parler.. toujours ❤

  4. C’est toujours triste d’apprendre une telle nouvelle, je te souhaite bon courage pour tout ce qui t’attend encore. Et surtout bravo, dans la douleur de la séparation, de réussir à réfléchir à des solutions aussi intelligentes…

  5. Je viens de lire et je suis désolée de ne pas être plus présente pour toi; j’ai bien reçu le message tu ne veux pas qu’on te tel pour le moment et je le respecte mais sache que je suis là (même la nuit ) si tu veux parler; nous sommes tous avec toi et n’hésites jamais ta famille te soutient et je pense vraiment très fort à toi.
    Courage ma gudule

    • Merci beaucoup
      Ce n’est pas contre vous J’ai juste besoin de recul de sérénité Je ressentirai même si vous ne les dites vos peurs vos inquiétudes Et j’ai assez des miennes à gérer
      Merci encore

  6. Je t’envoie plein de courage dans cette épreuve

  7. la vie est parfois compliqué mais quand les parents font le choix de protéger leurs enfants plutôt que de se chamailler constamment c’est mieux. ils le prennent comment?
    bisous

  8. C’est compliqué comme décision, mais c’est la meilleure pour nos enfants, la reconstruction est de rigueur, mon avocat et moi meme sommes d’accord priorité a toi et aux enfants.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s