instantdeparents

Parce qu'être parents n'est pas simple, une parenthèse un instant…

L’instant – Je doute

12 Commentaires

Je suis d’une nature angoissée. Avec l’âge, le nombre d’enfants, les soucis, j’ai le sentiment que cette nature s’aggrave.

J’ai voulu monter au col de la Rhune avec un petit train qui monte de façon vertigineuse. Au delà du fait que je souffre d’un vertige terrible (oui, je suis inconsciente), chaque mètre parcouru dans le train me faisait visualiser le pire pour mes enfants. Je m’enfonçais de plus en plus dans le siège au grand plaisir des autres passagers morts de rire. Arrivée en haut, je suis descendue du train. J’ai parcouru quelques mètres, me suis mise à pleurer et failli me coucher par terre. Inutile de vous dire que nous sommes redescendus vite fait.

Je suis d’une nature angoissée. Qui me voit au quotidien voit une femme sure d’elle, de ses choix. Qui avance dans la vie avec assurance et sans arrière pensées. Sauf que je suis d’une timidité maladive. Aller vers les autres m’est très compliquée. Dans certains cas même impossible. Je suis de fait quelqu’un de très renfermée.

Je suis d’une nature angoissée. Depuis un an, j’ai choisi une activité que j’adore. Où ma sensibilité artistique, mes idées peuvent s’exprimer sans quasiment aucunes contraintes. Cette activité m’expose aussi aux regards. Enfin, pas tant moi que mes créations. Sur lesquelles j’ai parfois sué pendant des heures/jours. A la fin d’une création, je suis livide, cernée, les traits creusés. Je ne vois que les défauts. J’ai une image dans la tête et il est rare que le résultat y soit identique. C’est une souffrance physique, psychologique. Les encouragements, commentaires positifs me font du bien même si j’ai bien du mal à y croire.

En revanche, les commentaires négatifs, j’y crois. Sans aucune hésitation. Et hier soir, le premier est tombé. Ma broche L’arbre de vie a été comparé à un arbre fait avec des rouleaux de papiers toilettes. Pas vraiment du négatif, j’ai surtout ressenti du dédain, du bof. L’arbre de vie, j’y ai passé environ 1 mois. 1 mois d’essai, de ratages, de frustrations, de larmes. 1 mois où j’ai tenté de réaliser l’arbre que j’avais dans la tête. Alors quand une personne ramène ma création à du découpage de rouleaux de papier toilettes posé sur des boudins de papier marronnasses, je doute.

On peut me dire que c’est moche. Après tout, la beauté c’est très subjectif. Mais diminuer le travail effectué, j’arrive pas à le digérer. Au delà d’être vexée, je me remet en questions. Je doute.

Je n’ai bien sur pas dormi cette nuit. Je doute. Je souffre.

La personne à qui est destinée la broche a aimé. L’essentiel est bien là.

Mais je n’ai pas fini de douter.

PS : La photo est floue j’en suis désolée, je suis nulle en photos

Publicités

12 réflexions sur “L’instant – Je doute

  1. Viens là que je te botte les fesses!

  2. je te trouve tellement exigeante avec toi-même que je ne sais par où commencer… prend confiance en toi, MxxxE !

  3. Et toi, tu vas croire les gens qui admirent ton travail en toute sincérité !!! ! s’il te plait !!! on a rien à y gagner nous ne nous connaissons pas pour la plupart ! et la seule remarque désobligeante vient certainement de quelqu’un incapable de créer la moindre chose de ses dix doigts pour dire une bêtise aussi absurde.
    Alors, crois nous quand on te dit C’EST SUPERBE, CET ARBRE DE VIE !!!
    Si j’avais les sous je t’en commanderais un tout de suite !

    • En fait, quand on ne s’aime ni ne s’accepte il est difficile de croire que les autres puissent nous aimer J’y travaille mais c’est pas gagné 🙂
      Merci de tes encouragements
      Tu m’en commanderas un quand tu pourras Ce sera un plaisir Ou même te créer ton bijou

  4. J’ai une de ces envie de crier « ta gueule!  » à la saleté de petite voix de merde qui te fait douter de toi! Tes créations sont sublimes, peut être pas au goût de tous mais personne ne peut nier que tu as du talent! N’oublie jamais que peu de gens arriveraient à faire ce que tu fais…

  5. On en a déjà parlé et je vais te redire ce que je t’ai dit à ce moment là; tes commandes, et dieu sait qu’elles sont nombreuses sont le plus beau et le meilleurs des indicateurs pour te dire que tes sublimes créations plaisent. J’aurais aimé avoir le quart de ton succès et de ton talent. Bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s