instantdeparents

Parce qu'être parents n'est pas simple, une parenthèse un instant…

L’instant – Quand les parents parlent

Poster un commentaire

Je ne sais pas si tu te souviens, l’année dernière, ici, je rejoignais un collectif de parents très inquiets sur la réforme des rythmes scolaires qui se préparait.

Nous étions d’ailleurs bien rares ceux à s’interroger, s’inquiéter, vouloir faire bouger les choses. Tellement rares d’ailleurs, que la réforme est passée comme une lettre à la poste.

Et nous voilà, 3 mois quasiment après la rentrée scolaire, avec une fronde des parents, des enseignants, contre cette réforme.

Pour les municipalités qui l’ont mise en place (et qui ne sont pas revenues en arrière, rares il est vrai) il a fallu mettre en place des activités dans l’urgence, trouver des animateurs. Disons le carrément, au mieux un gros bordel, au pire une catastrophe.

Une réforme des rythmes scolaires s’imposait. Mais pas comme ça. A l’arrache, sans préparation, sans concertation. Sans penser aux coûts. Sans penser que certaines municipalités se foutent du secteur école/jeunesse. Sans penser qu’il y avait peut être d’autres façons de faire.

Demain, mes enfants n’iront pas à l’école. Oui, parce que je peux les garder. Mais je serai devant l’école comme tous les matins à 8h45. Pour expliquer la raison de mon mécontentement. Pour parler avec des parents qui emmènent leur enfant à l’école. Parce que l’année prochaine, quand la réforme va être appliquée, que leur gosse se retrouvera tous les après midi sous la flotte faute de suffisamment de structures, bénévoles, associations pour les accueillir, ils râleront.

Je suis en colère contre cette réforme qui va à l’encontre de l’intérêt des enfants. Je suis en colère contre ces parents qui ne bougent pas tant que leur intérêt personnel n’est pas touché. Le jour où une vraie réforme des rythmes touchera les sacro saints 2 mois et quelques de vacances d’été, là ils réagiront (ainsi que l’industrie du tourisme qui milite ardemment pour le maintien de cette bêtise). Je suis en colère car l’année prochaine, en tant que parent d’élève élu, je serai sollicité par ces parents qui se plaindront que leur enfant est fatigué, que leurs impôts ont augmenté pour financer la garderie de leur enfant.

Cette réforme a été faite sur la base d’une bonne idée. Mais trop vite mise en place, sans réflexion, on court gentiment vers la chien-lit.

Tout ça au nom de quoi ? L’intérêt individuel, le manque d’implication collectif. Et les victimes ? Nos, vos enfants.

J’avais tout bien préparé, argumenté ce billet. Au final, il part dans tous les sens. J’en suis désolée. En ce moment, je suis en colère, brouillonne. N’hésitez pas à commenter pour dire ce que vous pensez de cette réforme.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s