instantdeparents

Parce qu'être parents n'est pas simple, une parenthèse un instant…

L’instant – Tristesse

25 Commentaires

J’aurai pu appeler ce billet L’instant – Le point Gabriel exième mais en fait je n’ai plus envie de faire le point sur la situation de mon fils. Il n’est rien de dire que je suis en colère. Mais surtout triste.

Le bilan de l’orthophoniste est assez mauvais. Je synthétise car c’est un peu long et rébarbatif. Gabriel n’est pas du tout prêt pour les apprentissages de la lecture. Elle va tenter mais n’est même pas sûre de pouvoir le faire avancer là dessus. De plus, tout comme nous, elle note sa souffrance et son angoisse face à l’école. En ce qui concerne les maths, nous n’avons même pas abordé le sujet. Elle te testera plus tard.

Et parmi les solutions,elle a évoqué la possibilité de le changer de structure. Comme une piste. Ou que la maitresse lui propose des exercices adaptés. Une piste que nous allons tenter d’exploiter via une réunion pédagogique où nous réunirons un maximum d’intervenants.

Pour l’instant, il est tout à fait prématuré de parler de déscolarisation. La question reviendra sans doute au mois de juin. Gabriel ne pourra pas passer en classe supérieure. C’est quasiment certain (OK OK les miracles sont toujours possibles). Et le faire redoubler sera très compliqué en terme d’angoisse. Il serait séparé de ses copains, il déteste déjà l’école, on va à l’échec assuré.

L’orthophoniste nous a parlé d’école Montessori. Ca tombe super bien, il y en a une ici. Il faut juste trouver 300€ par mois. Et qu’ils acceptent les enfants comme Gabriel. Et si Gabriel accepte.

Bref. Nous savons que Gabriel a des difficultés, en particulier en ce moment. L’école y est pour beaucoup. Nous savons qu’il est intelligent. Nous savons qu’il ne pense pas comme nous. Nous savons que ses émotions, ses angoisses parasitent tout. Nous savons désormais que l’école n’est pas pour l’instant le meilleur endroit pour lui. Nous savons que le déscolariser n’est pas la solution.

Le chemin promet d’être long et difficile. Nous tâtonnons et je crois que les pros qui nous accompagnent tâtonnent aussi.

J’ai les yeux bien rouges en écrivant ce billet. J’ai peur. Peur de l’inconnu, peur pour lui. J’ai mal de le voir si triste, si angoissé. Je voudrais pouvoir le prendre et ne plus le lâcher. Je voudrais le protéger de ce monde qu’il ne comprend pas. Dans lequel il ne trouve pas sa place.

Nous savons que nous l’aimons. Aujourd’hui plus qu’hier.

Publicités

25 réflexions sur “L’instant – Tristesse

  1. Maintenant que vous avez un diagnostic, as-tu pu entreprendre des démarches auprès de la MDPH pour avoir une aide qui puisse prendre en partie en charge les frais d’une scolarisation à l’extérieur ?

  2. Ma belle…
    Hier j’ai justement pensé à cela, l’école et l’autisme, et j’ai pensé à toi, à lui… Et voilà donc la réponse à la question que je ne t’avais pas encore poser.
    J’ai des questions, mais elles attendront que tu ai déjà digéré tout ça.
    Je pense à vous.
    Courage.

    • A chaque fois c’est vrai que j’écris à chaud Du coup c’est très émotionnel
      Demain je pense que je serai plus posée Et j’y verrai plus clair
      Merci ❤

  3. Je comprends tout a fait ce que tu ressens. Nous rencontrons les mêmes difficultés avec Jules pour la lecture … les maths on le sait c’est la cata.
    En effet la déscolarisation n’est pas la solution car le plus important pour nos enfants est la sociabilisation. Apprendre à lire, il y a arrivera .. un jour. Pense à son bonheur et à sa sereinement en priorité !
    Pour la méthode Montessori j’y pense de plus en plus mais pour la maison car ici pas d’école.
    N’hésites pas à nous faire partager ton expérience.
    Tiens bon vous allez y arriver ! Xxxx caro

    • Caro, question – réflexion: est ce que l’apprentissage en famille accompagné de temps de sociabilisations peuvent remplacer l’école? (C’était aussi ce que je voulais aborder avec Chris).
      Perso, j’aurais préféré ça, pour pouvoir mieux gérer et apprécier les moments d’apprentissages et faire des pauses entre les moments de socialisation (qui sont pour moi épuisants).
      C’est juste une pensée, je me trompe peut être.

    • oui on a conscience que le déscolariser n’est pas la solution
      Ceci dit il est vraiment mal en ce moment et le mettre à l’école tous les matins est un vrai calvaire
      Pour Montessori je vais prendre rendez vous avec la structure ici Je vais voir ce qu’ils me disent
      Et oui je ferai un billet 🙂
      J’ai pensé fort à toi et j’ai failli t’appeler Puis je me suis souvenue que tu bossais
      Merci Gros bisous

  4. J’ai l’impression que vous avancez malgré tout …j’espère que vous allez vite trouver la solution, sa solution. Il n’y a pas moyen d’avoir une aide pour l’école Montessori ?
    Courage, bises.
    Fanny

  5. Vous avancez petit a petit malgré tout. Le parcours sera jalonné de difficultés mais votre accompagnement et votre amour vous aideront dans les moments les plus difficiles.
    Montessori peut être une bonne idée. Pourquoi ne pas commencer par une application de certains de ses principes a la maison ?
    Courage ma belle et plein de bisous a Gabriel.
    Ok te soutient a fond.

    • en fait je ne connais pas bien Montessori en dehors des principes généraux
      Il faut que je me plonge dedans et les mesures que nous sommes censés mettre en oeuvre n’avancent pas car nous sommes trop fatigués pour les mettre en place
      Merci Bisous

  6. C’est difficile, de te lire et de te dire tout le soutien que je t’apporte. Alors oui, l’école est un lieu (malgré tous les aménagements qu’on y a fait depuis de nombreuses années) qui n’est toujours pas adapté aux élèves qui ont des besoins différents de ceux des autres. Cependant il existe des classes dites CLIS (http://eduscol.education.fr/cid52068/les-classes-pour-l-inclusion-scolaire-clis.html) dans certains établissements qui ne déscolariseraient pas Gabriel.
    Ça peut être une piste parmi d’autres…

    • Il n’y a pas de clis chez nous Et pour l’instant l’école ne semble pas prendre la complète mesure des difficultés de Gabriel
      On va voir ce qui est possible Ne serait qu’au moins une avs
      Merci

  7. Je suis émue à te lire, sentir tout cet amour et ce désarroi en même temps… j’espère que vous trouverez la meilleure solution pour lui… toutes mes pensées

  8. Ma belle, je ne peux malheureusement pas t’aider mais je ressens la même chose que les copines ci-dessus : le descoleriser ne me semble pas pertinent. A voir peut être du coté de Montessori.
    J’imagine ta tristesse, c’est dur de ne pouvoir soulager les souffrances de son enfant

    Je vous envoie, à toi, à tous, toute mon amitié

  9. Et la cliss . classe adapter ou on parle plus de niveau 12enfant 12individu 12rythme différent avec un enseignants spécialisé

  10. De douces pensées pour toi. Je ne sais pas vraiment quoi te dire. effectivement une Cliss aurait été une bonne alternative…

  11. Je pleure rien quand te lisant…
    Avoir un enfant différent, vivre avec, le comprendre et essayer de l’intégrer le plus possible dans cette société qui n’accepte pas les différences…
    Des bisous de réconfort

  12. Tout plein de courage pour vous et votre petit bonhomme, ton billet m’a fait monter les larmes aux yeux, j’espere que vous trouverez une reponse adapté pour Gabriel, et un bel avenir a vous tous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s