instantdeparents

Parce qu'être parents n'est pas simple, une parenthèse un instant…

L’instant – Un rêve pour une consolation

6 Commentaires

Pendant un temps, nous avons caressé l’envie, l’espoir de déménager et de repartir où nous nous sentons le mieux. Malheureusement, les soins pour Gabriel, le marché du travail inexistant à Montpellier, nous font peu à peu renoncer à ce rêve. Rien n’est perdu mais avec l’âge, la fatigue, le ras le bol de devoir toujours faire quelque chose, c’est vrai que tout recommencer de nouveau ailleurs devient difficile.

Du coup, histoire de me remonter le moral, j’ai imaginé une solution pour me sentir mieux chez moi. La chose que je supporte le plus difficilement dans la région, c’est le climat. Bon et les voisins mais je peux rien faire pour ça. Ici, il pleut. 7 mois de l’année. Il gèle encore 2 mois. Reste 3 mois d’été. J’exagère à peine. Et les mois d’été il ne faut pas s’imaginer se mettre le cul dans la piscine passé 20h. Nous n’avons pas pu manger dehors le soir depuis 2 ans. Ou alors faut sortir les pulls et les chaussettes.

Nous avons une grande maison. Les 2 garçons partagent leur chambre mais en échange nous avons une salle de jeux. Nous avons aussi un grand jardin. Dont nous profitons donc très peu. Actuellement, mon atelier se trouve dans le salon. Face à un mur. Je manque et de place et de tranquillité.

J’ai imaginé rajouter à notre maison, sur le devant, une grande véranda, orientée plein sud. Qui servirait de jardin d’hiver, avec plein de plantes, mon atelier. De cette véranda, partirait un couloir toujours vitré (ou en partie) tout le long du côté est de la maison pour aller jusque derrière. Où une nouvelle véranda abriterait une piscine. Où nous pourrions nous baigner été comme hiver.

Un rêve fou, sans doute destiné à rester à l’état de rêve. Mais un espoir qui me réchauffera l’hiver. Qui me remontera un peu le moral, les nuits où la pluie est si violente qu’elle me réveille (depuis 2 mois, c’est toutes les nuits). Alors si tu es architecte, concepteur de vérandas, que tu as une journée philantropie sur ton planning, n’hésite pas à me contacter. Valérie, si tu passes par ici, je prends aussi.

Parce que rêver est toujours autorisé.

PS : si mon rêve se réalise, j’invite tous ceux qui veulent à poser leurs fesses dans ma piscine le 31 décembre qui suivra la fin des travaux.

Publicités

6 réflexions sur “L’instant – Un rêve pour une consolation

  1. Sniff pour le déménagement mais je croise fort pour tes envies de véranda! ❤

  2. Moi je suis sûre que c’est faisable !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s