instantdeparents

Parce qu'être parents n'est pas simple, une parenthèse un instant…

L’instant – La chance

15 Commentaires

Oui, encore un billet sur la chance. Sur la chance insolente de ma famille.

Vous le savez, je suis mariée et j’ai 4 enfants. Mon couple a traversé bien des difficultés, des tempêtes. Malgré tout, nous sommes toujours mariés. Apparemment, nous nous aimons toujours.

Mais il y a un défaut, parmi les nombreux autres, de mon mari qui commence sérieusement à me courir sur le haricot. Rien ne va jamais ! Je me suis levée ce matin (en fait ce midi) et j’ai retrouvé mon mari sur le canapé. « Comment tu vas ? » « Je me fais chier ».

Pour expliquer cette réponse pleine de pep’s, d’optimisme, de joie de vivre que j’entends tous les jours, il faut expliquer le contexte. Mon mari est actuellement au chômage. Situation fort ennuyeuse qu’il partage avec quelques 3 millions de personnes.

Mais aujourd’hui, je dis stop. Stop à cette morosité, à ces plaintes perpétuelles. Stop à ce pessimisme qui envahit notre maison au quotidien.

Nous avons une chance incroyable. La chance d’être une famille. D’être ensemble malgré tout ce que nous avons traversé. Nous avons la chance de partager le même toit. 3 de mes enfants ont la chance de vivre avec leurs 2 parents. Nous avons la chance de nous voir tous les matins, de nous retrouver tous les soirs.

Nous avons la chance inouïe d’être en bonne sante. OUI. Malgré la différence de Gabriel. Qui au final nous offre une ouverture d’esprit, une possibilité d’évolution extraordinaire. Mes enfants, mon mari, moi, nous sommes vivants, en bonne santé et c’est une bonne nouvelle.

Nous avons la chance de vivre dans une maison avec un jardin. Alors, effectivement, des travaux, surtout de décoration d’ailleurs, sont nécessaires pour faire de notre lieu de vie, un endroit à notre goût. Ce qui au vu de nos finances actuelles est impossible. Mais notre toit est étanche, nous avons de l’eau chaude et du chauffage, nos enfants dorment dans des chambres.

Nous avons la chance de sentir les bras de nos enfants autour de notre cou. Nous avons la chance de lire dans leurs yeux tout l’amour qu’ils nous portent. Nous avons la chance de pouvoir les embrasser tous les soirs, leur lire une histoire blottis les uns contre les autres.

Alors évidemment, cette période de chômage représente une vraie difficulté. Difficulté financière. Nous sommes 6. Et les examens médicaux de Gabriel plombe vite le budget. Nous sommes donc en restriction budgétaire. Difficulté psychologique. Ennui, sentiment de tourner en rond, de ne pas contribuer à la vie de sa famille, d’être inutile. Sentiments que je ne peux et ne veux nier.

Mais bon sang L. dans 1 mois tu entames une formation validante qui ne te coûte que de la motivation. Tu peux ainsi me soutenir, m’accompagner et accompagner Gabriel dans tous les examens si essentiels pour lui. Tu es là pour partager notre quotidien. Tu envoies près de 10 CV par semaine. Tu ne restes pas les bras croisés à attendre que le boulot tombe.

Alors merde c’est dur. Mais on a une chance incroyable et plutôt que de voir le verre à moitié vide, il serait peut être temps de le voir à moitié plein. Parce que là, je sature. J’ai besoin, envie de sourire, de joie et pas uniquement celles des enfants.

Je ne m’appelle pas Caroline, mon mari ne s’appelle pas Charles, Aïnhoa ne roule pas à flanc de collines. La vie, ce n’est pas La petite maison dans la prairie mais eux ils avaient tout compris.

Le bonheur se lit dans les yeux, les sourires de nos proches. Pas dans leur portefeuille.

A bon entendeur.

Publicités

15 réflexions sur “L’instant – La chance

  1. Toi, plus la cuillère de M est grosse, plus tu nous ponds du miel !!!!! ❤

  2. GGGGGGGGGGGGRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR OK j’arrête de dire de la merde a moi bientôt les gros joujous et maintenant les étoiles pleins les yeux mais toi tu joue a l’apéro avec L………….putain de spirale a la con………….le tournoiement de morosité a fait éclater en gros morceau celle que j’aime pour ainsi dire depuis toujours je t’attendais t’espérer et voilou tu est la depuis 8 ans a mes côtés et je t’embrasse de tout coeur ma petite puce d’amour avec mes grands moyens petits gouaza a bientôt dans mon pays de la rigolade et de la bonne humeur…………la bise les doudous et ma douce!!!!!!!!!

  3. Que c’est vrai tout ça… Ça fait réfléchir… Merci et bravo pour ce texte… Bisessssss

  4. Oh oui une chance meme si je comprend parfaitement que le quotidien peut faire oublier sa .Jaimerai avoir juste votres chance ne peut plus enterrer un par un les petit copain de mon fils ne plus se battre pour qui me fasse encore plein de betise demain et les jour qui suivent

  5. Bah oui, tu as raison, mais c’est humain aussi parfois d’avoir de petites baisses de moral !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s