instantdeparents

Parce qu'être parents n'est pas simple, une parenthèse un instant…

L’instant – Des nouvelles, il est temps

4 Commentaires

Bah oui quand même un peu. Ça fait un petit moment que je n’ai pas publié des nouvelles. Les enfants, les rendez vous, Chiawaze, le manque de motivation. J’ai pourtant plein de choses à raconter, plein de colère (oui, encore), plein de bonnes nouvelles.

Mais voilà, le temps passe à une vitesse folle.

Alors, des nouvelles. Moi, je vais bien. J’accumule de la fatigue, du poids, des sourires et des engagements. Pour la fatigue, voir un peu plus bas et les news de bébé chou. Le temps, la patience devrait me permettre de me reposer. Le poids, quand on mange 1/2 saucisson en guise de dessert, on s’étonne pas. On ferme sa gueule, on ne monte pas sur la balance et on attend que ça passe. Des sourires parce que j’ai quand même plein de raison de sourire (voir les news des 4 en dessous). Et des engagements puisque l’année prochaine, je ferai partie du bureau de l’association de parents d’élèves à laquelle j’appartiens. Et que j’ai candidaté, et été retenue, pour participer aux commissions vie scolaire de ma commune. Je vous en parlerai dans un billet dédié.

Des nouvelles des chouchous. Ma grande prépare ses affaires pour son départ de septembre. Autant vous dire que je le vis assez mal. Mon coeur se déchire à chaque jour qui nous rapproche de son départ définitif. Même si j’ai bien conscience qu’elle reviendra régulièrement, je ne serai pas là au quotidien. Et comme je n’ai aucune confiance en son père, ça n’aide pas en sérénité. Ça me fait d’autant mal, que c’est une super gosse, parfois râleuse, parfois compliquée, mais avec qui j’ai une complicité extraordinaire.

Gabriel, malheureusement, reste Gabriel. Nous avons eu une accalmie durant quelques jours de maladie. Mais sinon, c’est juste l’horreur. Il hurle pour tout et rien, conteste toutes nos consignes, refuse tous nos ordres. Quasiment tous les matins, il se lève avec un visage déjà fermé. Il a progressé à l’école ceci dit. J’en suis contente. Mais j’aimerais voir quelques progrès aussi à la maison, que l’on soit un peu soulagé. Je vous fais un billet sur lui et ce que l’on met en place rapidement. Ou pas rapidement.

Ma princesse reste une princesse. De plus en plus belle. Comment ça, je ne suis pas objective ? C’est aussi une princesse fatiguée par la fin de l’année. Et qui manque cruellement d’attention. Du coup, c’est aussi une princesse qui crie beaucoup et pour beaucoup trop de choses. A espérer que les vacances vont lui faire du bien.

Et bébé chou. Bébé chou est égal à lui même. Une plaie pour dormir puisqu’il lui faut mes cheveux, donc moi. On tente pour l’instant de le coucher de plus en plus tôt. Ce qui m’oblige à me coucher avec lui et à me relever. En dehors de ça, c’est une merveille de sourires, de tendresse, de bêtises, de désobéissance, de charme, de jeux. Et la bonne nouvelle, c’est qu’il va sans doute être propre cet été ! A 2 ans et quelques mois, c’est une bonne surprise. Une boule d’amour qui me fait un peu trop marcher sur la tête.

Voilà. En écrivant, je me rends compte combien ça me manque. Combien vous me manquez. Combien je voudrais pouvoir écrire tous les jours. J’espère continuer sur ma lancée.

Edit : J’ai écris ce billet lundi. Et j’ai oublié de le publier. Je crois qu’il va falloir m’offrir un cerveau.

Publicités

4 réflexions sur “L’instant – Des nouvelles, il est temps

  1. Une vie bien remplie quoi… Pour le départ de ta grande, même si tu n’as pas confiance en son père, j’ai l’impression que tu peux lui faire confiance à elle non ? Ca sera dur, mais je pense qu’elle sait au fond d’elle qu’elle aura toujours un foyer là où sa maman l’attend. Et quelle maman !
    Pour bébé chou, je me souviens d’une amie qui avait offert une poupée à sa fille style Raiponce, j’imagine que tu as testé déjà ?

    • Oui j’ai très confiance en elle et elle sait qu’elle peut revenir quand elle veut (le plus vite possible serait bien)
      Je suis une maman comme toi Depuis que tu as eu le soucis avec A je pense à toi Et je te trouve bien plus courageuse que moi Je pense que je me serai effondrée Tu as été magique
      Alors je vais te faire une photo de Raiponce tout à l’heure Mais en fait il s’en fiche Tant que je suis là c’est moi

      • R est très pot de colle avec son père, c’est difficile à gérer même si c’est beaucoup moins intense que pour toi.
        Pour l’hospitalisation, j’avoue que je n’ai pas eu l’impression d’être courageuse en fait. C’est comme toi avec Gabriel dans un sens : ce sont nos enfants, même si les circonstances sont difficiles c’est finalement naturel d’être là pour eux.

      • Voilà c’est ça On fait et on s’écroule (ou pas d’ailleurs) ensuite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s