instantdeparents

Parce qu'être parents n'est pas simple, une parenthèse un instant…

L’instant – Epuisement, je te reconnais

11 Commentaires

Le temps passe, les rendez vous ne semblent jamais vouloir s’arrêter (en fait, il n’est pas prévu que ça s’arrête), l’amélioration de l’état de Gabriel se semble pas être d’actualité.

Je suis épuisée. Physiquement, je pense que ma carence en fer n’a pas dû s’améliorer par miracle. Je tente de prendre des granions de fer mais je ne les supporte décidément pas. Et je suis au bout du rouleau.

Le point positif c’est que  j’ai enfin reconnu que mon besoin en sommeil était plus important que ce que je pensais et que tirer sur la corde me rendait inefficace. J’ai besoin de 10h. Que je n’ai pas, merci les enfants. En effet, il y en a toujours un pour débarquer dans la nuit. Donc mes nuits sont hachées. Pour essayer d’avoir mon nombre d’heures, je me couche donc nettement plus tôt. Ce n’est pas suffisant mais déjà plus respectueux de mes besoins.

Mon moral est bon globalement. J’en ai juste marre. Marre de courir, de me battre (et c’est pas fini), d’expliquer, de ne pas froisser les uns et les autres.

C’est d’ailleurs surtout là que le bât blesse. Je n’ai plus envie d’être diplomate. je n’ai plus envie de prendre de gants. Ca risque d’ailleurs de se ressentir ici. Mon blog risque de quitter strictement la sphère parentale. J’ai pas mal de choses à dire et pas que des choses gentilles.

Mais IRL, je vais devoir continuer à faire preuve de diplomatie et fermer ma bouche là où j’ai vraiment très envie de l’ouvrir. Et ça me bouffe.

Et puis, malheureusement, notre isolement se confirme. Très très peu de relais, ma famille loin ou qui s’en fout, ma belle famille qui elle, clairement, s’en fout. Les amis très rares qui ont leur propre vie et qui, je pense, n’osent pas (en vrai, j’espère que c’est ça). Bref, nous sommes seuls pour gérer le quotidien. En ce qui concerne les sorties, les loisirs, on a fait notre deuil. Et c’est très très dur. On ne vit que pour les contraintes, les tâches ménagères, le travail.

Alors non, on a fait des sorties pendant les vacances. Avec les enfants. Et quand on a un enfant handicapé dans une grande fratrie, autant vous dire qu’une sortie bah c’est pas du repos, c’est de l’organisation. Bref, pour nous parents, c’est juste le bagne.

Je suis épuisée d’avance devant cette année qui s’annonce. Je ne sais pas comment je vais tenir. Je ne sais pas comment je vais faire pour offrir mon sourire, mon temps, mon énergie, mon écoute, ma sympathie à une grande majorité qui, il faut bien le dire, s’en tamponne le coquillard.

Mais je vais le faire. Cette année encore. Malgré le fait que je commence l’année complétement à plat, je vais le faire.

Mais dans quel état ?

Rendez vous en juin ?

Publicités

11 réflexions sur “L’instant – Epuisement, je te reconnais

  1. c’est difficile de loin de t’apporter un quelconque soutien, que faire pour t’aider un tout petit peu ? il faut aussi que tu prennes soin de toi … ❤

    • Etre là m’envoyer des mp sur twitter Tout ce que tu fais Ca me redonne le sourire Ca me fait plaisir
      Je réfléchis à ce que je peux faire pour prendre soin de moi Arrêter mon activité est une alternative que je commence à envisager
      Merci Bisous

  2. « J’ai besoin de 10h. Que je n’ai pas, merci les enfants. En effet, il y en a toujours un pour débarquer dans la nuit. Donc mes nuits sont hachées. Pour essayer d’avoir mon nombre d’heures, je me couche donc nettement plus tôt. Ce n’est pas suffisant mais déjà plus respectueux de mes besoins. »
    => AAAaaaah mais voilà la solution !!

    Sinon, oui, sers toi de ton espace, ton blog pour exorciser, râler et exprimer ta colère.

  3. hum hum… je n’en suis pas encore la, mais j’ai peur pour toi… et du coup pour moi. minipoucette me reveille encore 2 à 4 fois par nuit et c’est pas evident de se lever. je viens aussi de reprendre le boulot apres un congé parental. merci le rythme de la reprise combiné à celui de la rentree.
    et nous pareil, pas de famille tout pres, pas encore d’amis dans notre nouveau coin. pas facile…

    on a craqué sur la baby sitter du quartier mais vu les tarifs, envolée notre bonne resolution d’une soiree en tete a tete par mois. trop ambitieux ! par trimestre ? raté aussi dès la deuxième fois !

    et en plus trop crevée pour faire autre chose de mes soirées que du rangement ! et les copines, le sport, la culture ? on verra dans 10 ans !
    aller courage à toi, à moi et à nous toutes !!

  4. Je ne suis pas sur de pouvoir faire grand chose pour toi, je le crains. J’avoue meme que l’on ne se connait pas, ou peu. Je te suis depuis quelques temps via divers réseaux sociaux et pourtant je ne sais que faire ni que dire pour donner un peu d’espoir. Car même si aujourd’hui ca semble difficile, et je ne dout pas que ce soit le cas, demain sera peut-etre fait autrement. Je te (et vous) le souhaite de tout coeur.

    • Je te suis aussi 🙂 J’ai d’ailleurs beaucoup aimé tes photos « gouttes d’eau »
      Ce billet date déjà un peu L’espoir renaît peu à peu face à notre enfant qui semble aller mieux
      Merci beaucoup de me laisser ces mots Ca fait du bien, voilà ce que tu as fait pour moi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s