instantdeparents

Parce qu'être parents n'est pas simple, une parenthèse un instant…

L’instant – Quand l’éducation nationale merde

4 Commentaires

Titre accrocheur s’il en est. Et qui enfonce bien des portes ouvertes. Parce qu’il faut bien le dire, en règle générale, cette vénérable, et de plus en plus incompétente, institution a tendance à aller contre toute logique.

Je ne parlerai pas aujourd’hui de rythmes scolaires, de remplacements. Non histoire de varier les plaisirs, je vais parler de Gabriel.

Mon fils est scolarisé en CE1 depuis la rentrée. « Grâce » à sa maitresse de CP, il a été séparé de tous ses copains, il est dans une classe où est scolarisée une enfant lourdement handicapée (alors qu’elle savait très bien qu’il y avait une demande d’AVS en cours).

Début octobre, la MDPH a rendu un avis partiellement favorable à nos demandes. Elle a accordé à Gabriel une AVS mutualisée. Mutualisée signifie que c’est l’école qui définit les horaires pour l’enfant. Si vous tombez sur une école qui n’en a rien à faire du bien être de votre enfant, vous pleurez. Ce n’est pas notre cas. Nous avons la chance que notre école soit relativement ouverte, surtout à la parole du parent. Et comme je fais partie des parents d’élèves, le directeur me connaît bien et nous pouvons parler ouvertement. Du coup, je lui ai expliqué que s’il n’accordait pas 10h à mon fils par semaine, je ferai appel de la décision de la MDPH.

Ce directeur, à l’ancienne, tout sévère qu’il soit, s’est débrouillé, a décidé de donner à Gabriel ces 10h dont il a besoin.

Et comme nous avons malgré tout un peu de chance, cette AVS  nous l’avions déjà. Oui, déjà en poste, formée, compétente (sachez que ce dernier point n’est pas acquis) et cerise sur la forêt noire, attendant notre fils. Et si tu rajoutes la chantilly, sache que cette AVS nous la connaissons, que nous sommes amies, que Gabriel la connaît bien et avec le kirsch il lui fait confiance.

Depuis, dans notre océan de difficulté, l’école est devenue un moment qui roule. Grâce à Laetitia, Gabriel fait d’énormes progrès. Il avance, prend confiance, apprend, réussit. Et ceci en toute autonomie car si elle l’accompagne, elle ne fait pas à sa place et surtout elle le laisse faire des erreurs.

Laetitia n’a pas le droit de parler de son travail avec nous. Nous le respectons. Bon, en fait, nous parlons très souvent ensemble de Gabriel.

Aujourd’hui, à la sortie de l’école, Laetitia m’a appris la dernière imbecillité de l’inspection d’académie. Dans le collège du village d’à côté, il y a une AVS qui ne fait que 10h sur les 20 de son contrat. Et bien comme l’inspection n’est pas capable de faire son boulot correctement, a décidé de retirer son AVS à Gabriel pour la remplacer par celle ci.

Au bout de 2 mois d’une relation qui s’est construite, d’une confiance qui s’installe, d’un travail efficace, l’inspection d’académie a décidé de tout mettre par terre. Je ne suis pas censée être au courant, le directeur de l’école a pris le relais pour tenter d’annuler cette décision arbitraire.

Mais autant vous dire que ça démange d’aller faire un tour chez ces gens qui travaillent avec si peu d’humanité, de compétence, d’empathie. Sous le prétexte qu’ils ont une AVS de trop (comment est ce possible quand on connaît le nombre d’enfants en difficulté ?), vont foutre par terre tout ça.

De façon officielle, je ne suis pas au courant. Je n’interviens donc pas. Mais comment peut on saboter ainsi le travail d’une enseignante, d’une AVS avec autant de facilité ? Comment peut on niveler ainsi par le bas, par le plus bas, le niveau de nos enfants. Mon enfant est intelligent. Bien accompagné, il peut réussir une scolarité normale. Et n’importe laquelle. Il pourra être coiffeur, machiniste, enseignant, médecin, ramasseur de feuilles. Mais à condition que cette imbécile d’institution ne lui mette pas des bâtons dans les roues.

Mais que quelqu’un m’explique une bonne fois pour toute pourquoi, en France, le but de nos élites, fonctionnaires, dirigeants, décideurs, est de nous rendre mauvais, minables ? A quoi rime ce nivellement par le bas ?

En attendant, refusant la fatalité, je me prépare à un nouveau combat. Parce que Gabriel, comme tous les enfants mérite ce combat. Mais j’aimerais bien qu’on me simplifie la tâche.

PS : Je ne suis pas présente sur ce blog depuis la rentrée. Mon travail, les aléas de la vie, Gabriel et ses prises en charge, ma santé de plus en plus défaillante, rendent les choses compliquées. Je reviendrai. De temps en temps. En espérant plus régulièrement un jour.

Publicités

4 réflexions sur “L’instant – Quand l’éducation nationale merde

  1. Te voir écrire ici me rappelle que j’ai un blog perso aussi et que je n’écris quasiment plus. Depuis longtemps. C’est le fait d’avoir d’autres projets et/ou préoccupations.
    L’éducation nationale est un monde rempli d’illogique. Tu crois que quelque chose se fait et finalement ca peut changer en cours de route. Pourtant des AVS et des profs/instits géniaux il y en a des tonnes. Il y en a des moins bien que d’autres, toujours, mais des réellement géniaux j’en connais une bonne tripotée. Grace a ces gens je me dis qu’un jour mon gosse (faudrait deja en avoir un) aura de quoi s’épanouir dans la vie. Le problème c’est que tout part a veau l’eau. Tout change. Et un bon fonctionnement, si quelqu’un se dit d’un coup que l’on peut faire des économies , peut devenir une mauvaise affaire.
    Dans le social, mon domaine plutôt, c’est pareil. Au nom d’économies insignifiantes on peut massacrer de la qualité de travail.
    Et dans tous ca moi j’ai honte. J’ai honte d’assister a ce genre de connerie de l’éducation nationale, de technocrates déconnectés du réel et du terrain. Leurs chiffres et leurs saints papiers. Pendant que la vie, la vraie, elle est dans les écoles, elle est dans les villes et dans les rues. Alors j’ai honte et ca me met en colère.
    Bref.
    Je ne fais pas avancer la situation avec tout cela, mais même si ce n’est que du virtuel j’affirme mon entier soutien.

    • Je pense qu’effectivement il s’agit d’une histoire de sous, de crédits et de logique comptable Et oui heureusement il y a plein de d’AVS et instits formidables Nous avons la chance d’avoir les 2 pour Gabriel Autrement je ne sais pas comment on ferait !
      Moi aussi je suis pas mal en colère Et j’ai bien du mal à redescendre
      Merci beaucoup de ton soutien Il est précieux et ça réchauffe le coeur C’est ce qui permet de tenir

  2. J’espère de tout coeur que vous aurez gain de cause… c’est hallucinant et malheureusement pas étonnant, ça fait bien longtemps que des décisions sont prises sans respecter le bien être et l’éducation des enfants mais plutôt pour remplir des cases et mettre des croix dans des bilans à la con… courage… Bises

    • Je pense que l’intervention du directeur de l’école a permis d’éviter que ça n’arrive Heureusement cette école est très bienveillante Merci beaucoup Bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s