instantdeparents

Parce qu'être parents n'est pas simple, une parenthèse un instant…

L’instant – Et soudain

6 Commentaires

Soudain le soleil n’a plus la même clarté. La chaleur si forte, si réconfortante l’instant d’avant est devenue ennemie. Soudain ta vie prend un nouveau virage. Un virage qui se profilait au loin. Que toi tu voyais mais que les autres, rassurants, inconscients, ignoraient. Ils riaient de tes doutes, de tes peurs.

Avec le temps, le terme d’autisme s’est éloigné de mon horizon. J’ai fini par dire non. Non à mon instinct. Non à mes craintes. Non à ma tendance au psychotage. J’ai fini par me rassurer. Et puis lorsque nous avons eu le diagnostic de TDA, je me suis dit, voilà, c’est ça qui clochait. On a mis en place des rendez vous, beaucoup de rendez vous. Ce qui m’a souvent amené à être présente lors des récréations.

Et je regardais mon bonhomme. Les mains dans le dos. Qui visiblement ne savait pas comment entrer dans le jeu. Qui n’osait pas. Et mon coeur se serrait de le voir ainsi. Et je voyais un petit garçon si différent des autres.

Hier, le Centre Ressources Autisme d’Aquitaine nous a informé que Gabriel présentait des troubles de la communication sociale. Que ces troubles s’accompagnant de centre d’intérêts restreints ainsi que de quelques comportements stéréotypés, nous étions face à un enfant autiste léger.

Son intelligence n’est pas touchée. La communication verbale d’information non plus. Avec de nouvelles prises en charge, un accompagnement spécifique, on va pouvoir l’emmener vers l’autonomie. Le terme d’autisme va aussi nous ouvrir des droits que le TDA ne nous avait pas offert.

Il y a des côtés positifs. Je ne cesse de me les répéter tel un mantra magique qui me fera avaler ce nouveau mot. Je ne cesse d’essayer d’en trouver d’autres. Après tout, Gabriel est en bonne santé. Son pronostic vital n’est absolument pas engagé. Il pourra… Et là ça s’arrête.

Je ne sais pas ce qu’il pourra ou pas. Je ne sais pas s’il pourra être heureux. S’il pourra exprimer ses joies. S’il pourra les ressentir.

Un gouvernement précédent avait défini l’autisme comme une cause nationale. La détection précoce a été privilégiée. Car on sait dans cette maladie que les prises en charge précoces permettent aux enfants de mieux évoluer.

Et soudain, je revois mon bébé, qui n’a jamais souri aux anges. Qui ne m’a jamais regardé dans les yeux. Qui ne me souriait pas. Et j’entends ce pédiatre « Mais enfin Mme, arrêtez donc de vous angoisser ! Tout va bien ». Mon bébé avait 6 mois. Nous avons perdu 7 ans. 7 ans à rencontrer des spécialistes, des professionnels qui n’ont eu de cesse de Me remettre en question, de douter de moi. Tout comme eux désormais, je doute de moi.

Et aujourd’hui, je suis sidérée. Je ne pleure pas. Je ne réalise pas.

Et soudain, mon fils est autiste léger, et je ne sais pas quoi faire avec ça.

Publicités

6 réflexions sur “L’instant – Et soudain

  1. Contacte des adultes autistes pour savoir quelles sont les choses qui leur ont/leur auraient fait du bien enfant.

  2. Tu vas avancer comme tu sais le faire et parce que tu n’as pas le choix. Nous n’avons pas le choix. Pour nos enfants nous sommes obligés d’aller de l’avant pour les soutenir, les aider à faire face. On ne sait pas en effet de quoi leur avenir sera fait mais je pense que pour l’instant il ne faut pas y penser. Il faut avancer un pas après l’autre.
    Alors tout ça ne va pas t’aider à mieux vivre, à être heureuse et épanouis mais maintenant tu sais et comme tu le dis, cela va t’ouvri des portes.
    Je suis de tout coeur avec toi ❤

    • Merci beaucoup C’est vrai que le choix on ne l’a pas vraiment Je me souviens de l’année dernière à cette saison nous étions au téléphone On avait parlé d’autisme
      J’ai du mal avec l’idée de ne pas me projeter Je fonctionne beaucoup avec des objectifs y compris lointain
      Merci beaucoup d’être là ❤

  3. Pour nous, il aura fallu 9 ans de doute avant un diagnostic, pas beaucoup plus d’aide maintenant, des doutes sur l’avenir, sur ce qu’il sera ou non capable de faire, il faut avancer lentement, à leur rythme et non au rythme imposé par notre société….Plus facile à dire qu’à faire. Bon courage.

    • Merci Oui je crois qu’il va nous falloir être patient et tenace Qualités que nous acquises avec le temps
      Nous allons continuer à nous battre Merci encore

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s