instantdeparents

Parce qu'être parents n'est pas simple, une parenthèse un instant…

L’instant – Pas que ça

6 Commentaires

Il y a un peu plus d’une semaine, je venais partager ici ce nouveau diagnostic qui m’a mis à plat, à terre et dont j’ai bien du mal à me relever. J’ai d’ailleurs eu l’occasion dès le lendemain, d’inaugurer une nouvelle sensation. Celle de quand tu te réveilles, tu regardes la lumière dehors. Tu souris. La vie te semble douce. Tu te sens bien. Et d’un coup, la réalité arrive. Tu te souviens. « Mon fils est autiste ».

Je me suis alors levée. Et je suis allée relire le blog de Ginie. Il y a 2 mois, elle a appris la même chose que nous. Quelqu’un du même CRA que nous avait prononcé les mêmes mots. Elle a partagé avec ses lecteurs. Dont moi bien sur.

Et puis dès le lendemain, elle a écrit ça. Et c’est tellement ce que je ressens. C’est tellement ce que j’aurai pu écrire si j’avais eu son talent. Alors plutôt que mal l’écrire, je vous invite à aller le lire chez Ginie.

Ce matin là, je me suis rappelée l’essentiel. Je me suis rappelée que mon fils s’appelle Gabriel, qu’il a 8 ans et c’est tout. Ce n’est pas Gabriel, 8 ans, autiste. C’est Gabriel.

Une question a été posée par une maman pour savoir pourquoi, moi ou d’autres, éprouvions le besoin de raconter la vie de notre enfant sur notre blog. L’une des raisons, c’est celle ci. Parce qu’en venant ici, une maman, un papa, peut trouver un réconfort, des réponses, même un soutien. Et ce qui m’a fait du bien sur le blog de Ginie, peut faire du bien à d’autres.

Plus personnellement, je trouve un réconfort à partager par écrit mes sentiments. Je suis quelqu’un d’assez réservée de nature. Mes larmes, je les verse souvent sur mon clavier. Mes cris, ce sont mes mots. Peut être ai je tort. Peut être que j’aurai pu trouver une autre façon d’exprimer mes émotions, mes ressentis. D’autant qu’il n’y a pas de droit à l’oubli sur internet. Un jour, mon fils, lira mon blog. Peut être. Il ne sera peut être pas d’accord sur cette étiquette que je lui ai collé. Mon choix à moi est de partager. En toute impudeur. En toute franchise. Je ne suis pas anonyme. Par extension mon fils ne le sera pas. C’est un choix que j’ai fait pour lui. Et que j’assume.

Et il n’est pas que ça. Je vais m’attacher à continuer de partager sur ça. Pour faire connaître ces handicaps (que ce soit le TDA ou l’autisme), pour soutenir et encourager. Pour partager ma douleur, mes joies autour de ces troubles et tout ce qu’ils apportent.

Et je vais m’attacher à parler de mon fils. A vous faire connaître l’être humain magique qu’il est. Gabriel, 8 ans. Petit garçon exceptionnel. Et rien que ça.

Publicités

6 réflexions sur “L’instant – Pas que ça

  1. Si tu as trouvé ici ton exutoire, alors restes-y… 🙂
    Oui j’ai hâte de mieux connaître ton petit être humain magique 😉
    Tout plein de bisous

    • Dire que j’ai ouvert ici sous entre autre ton impulsion 🙂 Il va y avoir 3 ans Que de chemins Je ne pourrais plus faire machine arrière Je suis bien dans ce chez moi 🙂
      Je t’embrasse fort aussi

  2. Bravo ! (petit encouragement bien modeste… mais j’ai aussi hâte de suivre les aventures de ce petit garçon magique !!)

  3. Beaucoup de courage !! Le chemin est long et difficile mais tu y rencontreras des chouettes personnes !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s