instantdeparents

Parce qu'être parents n'est pas simple, une parenthèse un instant…

L’instant – Ma princesse

10 Commentaires

Dans une famille nombreuse, il est parfois difficile de porter la même attention à l’ensemble des enfants. Dans une famille nombreuse avec un enfant différent, il est extrêmement facile d’oublier les membres les plus discrets.

Ma princesse a 6 ans. J’en parle très peu. Parce qu’elle est discrète, parce qu’elle se fait toute petite. Parce que son frère prend une telle place, que bébé chou ne se laisse pas oublier, ma princesse, elle, on ne l’entend pas.

Enfin, jusqu’à il y a peu je pensais qu’on ne l’entendait pas. Et puis à la faveur d’une de ses colères j’ai réalisé que je ne l’écoutais pas. Elle est bien là ma princesse. Elle se débat, elle s’agite comme pour dire coucou je suis là. Remarquez moi.

Ma fille est une hyper sensible qui comprend dans un seul regard ce qu’il se passe. L’injustice de sa situation est évidente dans ses regards qu’elle pose sur ses frères. Dans ses colères irrépressibles. Je la comprends d’autant plus qu’elle me ressemble. C’est une enfant solitaire, qui peut passer des heures dans sa chambre à la ranger, à dessiner, à jouer avec ses poupées ou ses playmobils.

Et puis, tout comme moi, elle est capable de montrer un visage souriant, joyeux alors que je vois bien qu’elle est triste. Qu’elle fait semblant pour offrir aux autres ce qu’ils attendent.

Je voudrais la soulager. Je voudrais passer plus de temps avec elle seule. je voudrais être là pour la rassurer. Sur sa place, sur mon amour, sur mon soutien. Je le lui dit. Je lui répète. Je tente d’être aussi juste que possible dans mes punitions. Parce qu’à force de se débattre, elle met aussi des peignées et des belles. Je sais qu’elle ne fait qu’exprimer sa colère et sa tristesse.

Elle sait que son frère est handicapé et que ses réactions ne sont pas dictées par la méchanceté. Mais à 6 ans qu’est ce que l’on peut savoir de la différence ? On veut juste pouvoir jouer tranquillement ou faire un câlin sans être toujours dérangé. On n’a pas envie de passer son temps dans la voiture ou dans des salles d’attente pour que son frère soit lui, écouté, évalué, entendu.

Pour qu’elle soit entendu, un peu, et puis parce que je suis devenue prudente, j’ai décidé de faire évaluer ma fille pour le TDA/H. J’ai rempli les échelles de Conners qui permettent déjà une 1ère évaluation avant de les renvoyer au Centre de Consultations Spécialisées. Je pense qu’ils ne se donneront même pas la peine de la voir en consultation en voyant les résultats. Il est évident qu’elle n’a aucun symptôme. Et tant mieux.

J’ai passé l’été à tenter de lui donner plus d’attention, plus de câlins. Je lui ai dit et répété que je l’aimais, qu’elle était belle, qu’elle comptait pour moi. J’ai le sentiment qu’elle va un peu mieux. Qu’elle a un peu pris confiance en elle. Elle semble plus sereine.

Ma princesse rentre au CP. Je l’aime plus que les mots peuvent le dire. Je suis fière d’elle, de ses ressources, de sa capacité à avancer au milieu des ronces. Je suis fière d’être à ses côtés.

Je suis fière d’être sa maman.

Publicités

10 réflexions sur “L’instant – Ma princesse

  1. Que d’émotions ..

  2. Ca me parle, ce que tu écris, j’ai la même difficulté, même si je n’ai que 2 enfants, dont une « différente »… Je sais que c’est très difficile à vivre pour son aînée. Elle est à cet âge adolescent où on reproche tout à ses parents, dont cela « je n’ai pas choisi d’avoir une soeur malade » dit-elle. Je comprends ses mots même s’ils sont violents, mais je me sens impuissante… La pension, qu’elle vient d’intègrer, et même si elle le vit moyen, c’est pour nous un moyen de la préserver un peu…

    • Ma fille aînée ado est partie vivre à 700 km Sans doute en partie à cause de ça Je l’ai laissé faire en voulant la protéger aussi Jr ne suis pas sûre d’avoir bien fait Mais le choix ne m’appartenait En revanche ni elle ni sa petite soeur n’ont jamais reproché ce handicap Il est bon de les éloigner Je tente désormais de protéger ma petite Et je vois des effets positifs se dessiner A voir avec le temps

  3. Elle est merveilleuse, ta princesse.

    Sans avoir d’enfant différent, je suis moi aussi confrontée aux demandes d’attention de ma grande qui veut toujours un câlin lorsque son frère pleure. Et vice versa d’ailleurs.
    C’est très dur de leur apporter l’attention exclusive qu’ils réclament, j’ai l’impression de toujours favoriser l’un au détriment de l’autre.
    J’inscris ma fille à la danse le mercredi après midi => je fais une croix sur la sieste de mon fils.
    On aimerait pouvoir se couper en deux pour pouvoir répondre à leurs besoins.

    Je vous embrasse fort fort fort ❤

  4. Oh comme je te comprends.
    Comme GreenWitch, pas d’enfant différent mais une énorme difficulté pour réussir à leur accorder de l’attention à chacun.
    Impossible de se couper en 4, dur pour mon coeur de maman qui les « délaisse » un peu trop à mon goût pour s’occuper d’une petite dernière très demandeuse. On fait du mieux qu’on peut.
    Bises et courage.

  5. Je connais la situation entre mes jumeaux. Mais au fur et à mesure du temps, mon petit « discret » s’est fait entendre (des cris et des colères) donc je lui ai accordé bien plus de temps et même si ça n’est pas miraculeux, je vois un petit mieux. Vraiment pas facile pour la famille, mais avec de l’amour on arrive à surmonter …enfin je crois. 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s