instantdeparents

Parce qu'être parents n'est pas simple, une parenthèse un instant…

L’instant – C’est quand le sommeil ?

8 Commentaires

Cette semaine est un peu compliquée (J’adore mes euphémismes). Et si mes journées sont chargées, mes nuits sont très loin d’être reposantes. En fait, c’est carrément l’enfer depuis dimanche soir. Et j’appréhende la nuit qui s’annonce.

Lundi, après une nuit quasiment blanche, il a fallu se mettre au travail, me rendre à l’atelier origami que j’anime. Le soir, épuisée, j’étais persuadée de dormir. Malheureusement, une nouvelle insomnie m’a fait faire une nuit courte. En fait, j’ai commencé une nouvelle création et je me suis loupée. Ce qui a le don de m’énerver et souvent je retourne le problème jusqu’à avoir la solution. Genre lundi soir à 4h du matin. Enfin mardi matin.

Dommage pour moi. Mardi après midi, une nouvelle échéance très compliquée. J’avais rendez vous à l’hopital pour intégrer un groupe de parole pour parents d’enfants TDA/H. Enfin, c’est ce que je croyais. En fait, il s’agissait d’un groupe psychopédagogique pour mettre en oeuvre la méthode Barkley sur nos enfants. Pas du tout le soutien espéré. Appréhendé mais attendu. Et ce groupe, s’il présente beaucoup d’intérêt, c’est aussi un investissement en temps important. Je suis rentrée complètement rincée. Et cerise sur la forêt noire, bébé chou a décidé qu’il voulait passer la nuit avec moi. J’ai donc « dormi » sur la tranche, soit 20cm au bord du lit.

Avec un réveil ultra précoce ce matin. Parce qu’aujourd’hui, il y avait encore une énorme échéance. Par de rendez vous pour moi. Pas de déplacement non plus. Non, aujourd’hui, le dossier de Gabriel est passé en commission MDPH. Son avenir pour les 18 mois à venir (ou plus, ou moins, c’est la loterie) s’est joué certainement en 3mn. J’avais la possibilité d’être présente. Mais craignant de soit me mettre en colère, soit me mettre à pleurer, ce qui aurait été complétement inutile voir pire, j’ai préféré m’abstenir. Ce qui n’empêche que ça m’a pas mal travaillé. Au final, nous recevrons d’ici 15 jours un courrier qui nous dira à quelle sauce nous allons être mangé.

Trop d’échéances, trop de pression. Mon corps crie au secours en étant douloureux absolument partout. Mon moral est assez moyen. J’ai des crises d’angoisse carabinées et qui se traduisent souvent par encore plus de douleurs physiques. Plus la fatigue, on va dire que vraiment ce début d’année est quand même assez moyen bof.

On va tenter de parier que la suite va s’arranger. Et que je vais dormir ce soir.

Publicités

8 réflexions sur “L’instant – C’est quand le sommeil ?

  1. Bonsoir, pour la commission MDPH vous pouvez essayer de téléphoner pour savoir plus vite ce qui s’est dit (ici nous le faisons à chaque fois et nous avons le courrier officiel après), c’est un peu moins stressant. Bon courage pour les nuits à venir.

  2. Bon courage

  3. Il y a des mauvaises périodes comme ça… bon repos. En espérant que ça passe.

    • Oui ça va sans doute passer De tout façon physiologiquement on ne peut pas rester sans dormir donc les choses vont rentrer dans l’ordre petit à petit je pense Merci

  4. Des semaines que je ne trouve plus le sommeil et que je dors 3 ou 4h je suis allée voir le doc et depuis 4 jours je prends des somnifères, ce n’est pas une solution certes mais j’ai pu dormir et récupéré un peu j’allais péter un câble. Courage Chrys 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s