instantdeparents

Parce qu'être parents n'est pas simple, une parenthèse un instant…

L’instant – La volonté

Poster un commentaire

Il y a 2 jours il me semble, je me rapprochais de nouveau de twitter pour dire à quel point je n’aimais pas mes enfants, à quel point j’étais persuadée que je n’étais pas faite pour avoir des enfants. Enfin surtout les 3 derniers. Pas de pause, des cris en permanence, une attention sans cesse réclamée. Comme me l’a dit mon amie Barbara « tu es à bout toi ». Et c’est ça.

Le manque de sommeil n’y est pas pour rien. Le manque d’interactions avec des adultes en dehors de mon mari non plus. Je passe mes journées à gérer des conflits, à modérer les hurlements de rage ou de joie au choix. Je ne suis que dans l’urgence et dans la frustration la plus complète.

Hier, j’avais mon heure à moi de la semaine. Mon heure de cheval. Sauf que comme par hasard, ça ne s’est pas bien passé du tout. J’étais malade, fatiguée par mes nuits où bébé chou continue à venir chercher son doudou (pour ceux qui l’ignorent encore ce sont mes cheveux), atterrée par l’état de ma maison que je suis incapable de tenir, triste de voir mon travail que je suis bien incapable d’avancer. Alors le hasard hein…. Hier soir, comme tous les soirs de la semaine, je me suis couchée, triste, démoralisée à 21h. A 21h30 bébé chou est venu me rejoindre. Et malgré mon épuisement, je n’ai pas réussi à m’endormir. Alors comme trop souvent ces derniers temps, je suis allée prendre un comprimé magique qui fait dormir. J’ai recouché bébé chou dans son lit (bon il est revenu pour finir la nuit hein fallait pas rêver) et j’ai attendu le sommeil.

Et juste avant de fermer enfin les yeux, j’ai lu un tweet qu’une amie m’a envoyé « Scarlett O’Hara dit Tomorrow is another day ». Au delà du fait, qu’il s’agit d’un de mes livres, personnages, phrases favoris, je me suis endormie là dessus. Et toute la nuit, à chaque fois que j’ouvrais les yeux (ce qui m’arrive très/trop souvent) un mot résonnait. Volonté. Chaque jour est un recommencement. Alors demain tu vas recommencer.

Alors pas de miracle. Je me suis levée épuisée. Agacée par leurs disputes. Mais j’ai décidé d’être volontaire. Alors j’ai rangé ma maison. J’ai brossé les dents de Gabriel (non il n’est pas autonome), j’ai eu envie d’écrire. J’ai eu envie d’écrire la volonté, l’espoir, la joie qu’on ne sait pas voir, les yeux qui se mouillent devant les sourires de fierté de mes enfants.

Demain est un autre jour. Il faudra toujours recommencer, retrousser ses manches sur un nouveau labeur. Mais avec la volonté, l’envie et l’espoir, un pas après l’autre, on avance. Souvent seuls, notre famille, notre couple tient. Nous traversons les épreuves. Et nous nous levons tous les matins avec cette volonté chevillée au corps.

Et tous les soirs, je me coucherai avec Scarlett.

PS : Merci Cécile

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s