instantdeparents

Parce qu'être parents n'est pas simple, une parenthèse un instant…

L’instant – Des bisous doux

2 Commentaires

Tout petits, on dépose sur leurs ventres des Zerbuts. Chez moi, on appelle comme ça les bisous péteurs. Et les bébés de rire et de rire. En grandissant, on leur fait des bisous qui claquent, des bisous qui bavent. On leur fait des bisous tendresse, des bisous d’amour, des bisous câlins. Et toujours des rires, de la joie, des sourires dans les yeux.

J’ai fait comme ça avec ma 1ère née. Notre complicité passait aussi par le contact. Beaucoup de contacts. Souvent. Plein de bisous. Pour tout et rien. A chaque moment. Pour dire bonjour, merci, bonne nuit. Pour jouer, pour la douceur.

Et puis Gabriel. Très vite, j’ai arrêté de faire des Zerbuts. Parce qu’il n’y avait pas de rires. Juste ses mains sur mon visage. Pour les pousser ? Maintenant je me pose la question. Très vite, j’ai limité mes bisous. Mes tentatives d’échange. Parce qu’il ne voulait plus.

Désormais, je laisse Gabriel être à l’initiative des contacts. Il a une façon bien à lui, très maniérée, de déposer des bisous. Pour venir chercher les câlins, il tend les bras, il penche la tête et puis ensuite ? Bah ensuite, je crois qu’il ne sait plus trop comment faire. Et c’est parfois difficile du coup de le prendre dans nos bras. On sait plus trop non plus comment. Du coup, ce sont souvent des câlins plein de maladresse. Mais toujours plein d’amour. Parce que Gabriel, s’il n’exprime que principalement des sentiments négatifs, il ne reconnaît que principalement les sentiments positifs.

Avec Aïnhoa, les choses se sont encore plus compliquées. Ma princesse adooooore les câlins, les bisous, la tendresse. Et à cette époque, le temps me filait entre les doigts. Alors les bisous, les câlins, c’était très compliqué. Je me rattrape seulement maintenant. Et on se fait des bisous autant que l’on peut.

Et mon Sasha. Cet enfant est une petite merveille. Lui aussi aime les bisous, les câlins. Donc il prend. Pendant très longtemps, quand il voulait un bisou, il m’attrapait la tête, il la tirait vers lui. Encore maintenant, la tendresse qu’il recherche, le doudou (mes cheveux donc), il les prend. Je peux être en train de manger, sous la douche, en voiture, parfois même aux toilettes (bon j’ai décidé de fermer la porte à clé désormais), bébé chou arrive et fait son câlin, réclame son bisou, les bras, mes cheveux. Intérieurement, je rigole.

Et au final, j’ai 4 enfants qui aiment les bisous. Tous les bisous différents. Qui sont demandeurs de tendresse, ce que je donne. Avec plaisir. Même si au final, je ne suis pas très tendre de nature. Même si les câlins et bisous ne sont pas ma tasse de thé.

Nous sommes une famille à bisous.

Publicités

2 réflexions sur “L’instant – Des bisous doux

  1. C’est trop beau! Ici aussi nous sommes une famille à bisous! ^^
    Bise,
    Mariella

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s