instantdeparents

Parce qu'être parents n'est pas simple, une parenthèse un instant…


8 Commentaires

L’instant – Le génie m’a accordé 3 voeux #3

Quand j’étais petite fille, on m’avait dit qu’à chaque fois que je goûtais un fruit pour la première fois de l’été, je pouvais faire un voeu. Et puis aussi à chaque fois que je voyais la 1ère étoile dans le ciel. Je pouvais aussi faire un voeu quand je voyais une étoile filante. Je passais mon temps à faire un voeu.

Un voeu ? Oui un seul voeu. J’avais réfléchi à chacun des termes pour qu’il soit le plus efficace possible. Mon voeu, c’était « Que papa, maman, ma soeur et moi soyons riches et heureux ». Oui, j’avais déjà noté que richesse n’était pas nécessairement synonyme de bonheur. Et je voulais le beurre et l’argent du beurre.

Aujourd’hui, je ne fais plus de voeux. Je mange des abricots sans arrière pensées. Quand je vois Vénus dans le ciel, j’admire juste sa beauté. J’ai compris avec amertume, que les voeux ne s’exauçaient pas. Qu’il était inutile de garder le secret, de penser à le faire juste au moment de croquer dans la pêche.

Mais aujourd’hui, grâce à Agoaye, le génie m’a accordé 3 voeux. Alors les voici :

  1. Que mes enfants soient heureux.
  2. Que mes enfants soient heureux aujourd’hui et demain.
  3. Que mes enfants soient heureux.

Parce qu’en fait, l’essentiel est bien là. Merci Agoaye.


11 Commentaires

L’instant – Ceci est très amusant #3

Voici le 3ème rendez vous d’Agoaye sur le thème de 53 billets en 2015. Au vu de mon billet d’hier, c’est un peu compliqué de trouver quelque chose d’amusant en ce moment. Mais bon, quand on regarde le verre à moitié plein, on finit toujours par trouver quelque chose de drôle. Alors voilà.

Quand on me connaît bien, ce que je vais vous raconter est très amusant en fait. Je suis rentrée depuis un moment dans la quarantaine. Et aujourd’hui j’ai acheté une paire de tennis et une tenue de sport. J’ai imprimé un programme d’entraînement de marche rapide. Et j’ai prévu un planning.

Je n’ai jamais fait de sport. Jamais. En dehors des années collège et lycée. Et encore, en seconde, je me suis déchirée le quadriceps gauche. A tel point que mon muscle est toujours abîmé et que je ne peux pas mettre accroupie sans ressentir une douleur terrible. Et cerise sur la forêt noire, je ne sais pas nager.

Autant dire que les 20 dernières années ne m’ont pas vu beaucoup suer. Et cette nuit, oui je réfléchis la nuit, sur un coup de tête, j’ai décidé que c’était fini. Que cet été, je ne serai sans doute pas au top. Mais que j’aurai un corps un peu plus musclé.

Donc, demain matin, à partir de 9h10, vous pourrez laisser un sourire errer sur vos lèvres en pensant à moi qui serait partie faire du sport.


7 Commentaires

L’instant – La résolution que je promet de tenir #2

AUCUNE !!!

Voilà, ça c’est dit. Nouvelle année n’a jamais été synonyme de résolution pour moi. Je n’en ai jamais fait. Même quand je fumais.

Mes résolutions, je les fait tous les jours. Tous les jours je me dit que je vais arrêter de crier, que je vais me vernir les ongles ou que je vais conduire moins vite. Et pendant longtemps j’ai culpabilisé de ne pas tenir mon engagement.

Il y a quelques mois, j’ai réalisé à quel point je me mettais la pression. A quel point, je pensais extrêmement important le fait de réussir. Je ne dis pas que ça ne l’est pas. Juste que le fait de ne pas l’avoir tenu ne doit pas entraîner une culpabilisation à outrance.

Depuis quelques mois, je suis donc beaucoup plus indulgente avec moi même. Je ne cesse pas de faire des résolutions, essentielles ou frivoles. Je réussis à en tenir certaines. J’échoue à d’autres. Et le lendemain est l’occasion d’un nouvel essai, d’un nouvel engagement.

Alors la résolution que je promet de tenir pourrait être de continuer de ne pas en faire à l’occasion de la nouvelle année. Ca pourrait être de continuer à en faire tout le long de l’année.

Ca pourrait être de continuer à suivre mon chemin. De continuer à avancer vers toujours plus de sérénité, vers toujours plus d’apaisement. Ca pourrait être de me contenter d’être heureuse, jour après jour, pour de petites choses et de plus grandes.

En bref, j’ai pris la résolution de n’en avoir aucune et toutes. Rendez vous l’année prochaine pour savoir si je l’ai tenu.


11 Commentaires

L’instant – Pourquoi je participe à ce projet ? #1

Déjà de quel projet s’agit il ? Non parce que si vous n’êtes pas blogueur ça ne va pas trop vous parler.

Il s’agit surtout du projet d’Agoaye du blog du même nom. Elle nous a proposé à nous, utilisateurs de divers réseaux sociaux, de publier chaque semaine que compte l’année 2015 un billet sur un thème déterminé à l’avance.

Le thème de cette semaine est « Pourquoi je participe à ce projet ? »

La raison principale est assez simple. En septembre, j’avais publié un billet où j’annonçais que j’écrirai beaucoup plus ici. Et puis le temps, la fatigue ont fait que je n’ai dû publier que 5 ou 6 billets en 4 mois.

J’ai envie d’écrire mais j’ai toujours de bonnes raisons de ne pas prendre le temps. Du coup, un exercice « imposé » me semble le bon moyen d’avoir un rendez vous toutes les semaines. J’espère que ce sera une motivation supplémentaire.

Et puis j’ai aussi envie que 2015 soit l’année de la convivialité, des rencontres et ce projet est une bonne façon de « rencontrer » de nouvelles personnes, de découvrir de nouveaux univers.

L’hashtag dans le titre vous indiquera qu’il s’agit de ce fameux projet. Il y a 53 semaines dans l’année 2015 ce qui devrait donner 53 billets.

Rendez vous dans 1 an pour savoir si j’ai tenu le défi.