instantdeparents

Parce qu'être parents n'est pas simple, une parenthèse un instant…


2 Commentaires

L’instant – Penser à moi

Ces mots sont devenus un peu mon leitmotiv. Parce que beaucoup d’années consacrées aux autres, aux  miens. Parce que je n’ai pas pris le temps de remplir mon réservoir. Et que ce besoin est devenu une nécessité.

Depuis quelques mois, je tente, un peu dans mon coin, de recharger mes batteries à bonheur. Je tâtonne. Je lis.

Et puis comme par hasard, un compte twitter qui m’interpelle. Des messages que je vois passer qui me parlent. Je creuse un peu. Et je rencontre 2 personnes. Qui ont décidé d’aider le bonheur à s’exprimer. Et comme ils aiment vraiment partager, ils me proposent, avec d’autres, de tester 14 jours de bonheur.

Ainsi, durant 14 jours, je vais recevoir tous les matins un texto me donnant une suggestion pour ma journée. Franchement ? Je n’y croyais pas vraiment. Je n’ai pas l’optimisme chevillé au corps en ce moment. Franchement ? J’ai adoré.

Le concept : Envoyer tous les jours un texto avec une action à réaliser dans la journée. Une action facile, toute simple, pour te donner le sourire. Pour te faire réaliser les petites joies du quotidien. Un petit sms vient vers midi pour une petite piqure de rappel. Et tu peux demander à changer de défi si le premier te semble trop compliqué à réaliser. Pour moi, c’est arrivé une fois mais j’ai gardé précieusement mon défi dans ma liste des choses à faire comme une petite pépite.

Le plus :

  • Recevoir tous les jours un texto au réveil. Toujours joyeux, dynamique, personnalisé. Chaque matin devient une petite fête où tu attends ton message. Et quand tu le lis, ça te donne la patate. Tu souris, tu cogites à comment tu vas agir. En fait, j’ai adoré ces 14 matins.
  • Le groupe privé Facebook où tu peux partager tes réussites. Où il y a aussi des fous rires. Des encouragements. Tu peux aussi poser tes questions.
  • La réactivité de Patrice et Christophe (les 2 fondateurs de Unstrap). Un souci, une question, tu envoies un petit SMS et ils sont là. Ils répondent immédiatement. Et leur enthousiasme est vraiment contagieux.
  • Les défis en eux mêmes. Ils sont simples. Mais sans Unstrap, on ne les mets pas en route. On y pense pas. Ce sont de vrais petits bonheurs. Ces 14 jours m’ont vraiment aidé à penser à moi. Et j’ai passé 14 jours avec le sourire.
  • Le prix. Pour un coaching personnalisé, quotidien (selon  la formule choisie), avec animation de la communauté, changement du défi en fonction de tes impératifs le prix est vraiment attractif.

Le moins :

  • Que ça s’arrête. J’exagère à peine. J’en fais à peine trop. Le 1 er jour sans texto m’a paru bien terne.
  • Que les 14 jours soient consécutifs. J’aurai préféré qu’il n’y ait pas de défis les week ends. Ca dépend de l’organisation, les envies de chacun. Mes week ends sont souvent free style. Je me lève. Ou pas. Je bouge. Ou pas. Mais je pense que ça se négocie.
  • Les défis m’ont parfois renvoyé à ma solitude sociale. Entre le fait que je ne vois personne la journée, que je travaille à la maison, que je vis à la campagne, il était parfois difficile de mener le défi jusqu’au bout. Et parfois c’était triste.

Le bilan est extrêmement positif. A tel point que je pense refaire une session payante au printemps. Pour que le réveil de la nature m’accompagne dans ma recherche de la sérénité, du bonheur.

Lorsqu’à un moment dans ta vie, tu es à la croisée des chemins, une petite aide est la bienvenue. Unstrap ne fera pas tout. Il n’y aura pas de miracle. Mais quand tu veux penser à toi, qu’il est temps de prendre soin de toi, Unstrap peut être un vrai plus. Enfin, j’en suis convaincue.

Je te laisse avec tous les liens pour si toi aussi tu veux tenter. Et merci à Christophe et Patrice de m’avoir offert ces jours de sourires.

Le site internet : Unstrap

La page Facebook : Unstrap

 

Publicités


Poster un commentaire

L’instant – Tsara

Je tenais absolument à vous parler de cette application pour téléphone (et je suppose tablette mais je n’ai pas testé).

Tsara s’adresse aux parents, fratries, instituteurs, et plus généralement aux personnes qui sont susceptibles d’être en contact avec des enfants autistes. Une amie me l’a signalée au moment de son lancement.

Comment ça se présente ? L’application vous met en situation face à un enfant autiste. A travers différents scénarios, sur différents thèmes, vous êtes devant une situation difficile pour l’enfant. L’application vous propose 4 solutions pour y répondre, de la plus adaptée à la moins adaptée. Et vous collectionnez des étoiles (ou pas) en fonction de votre réponse.

Je l’ai donc testé en tant que parent. Je pensais que ce serait relativement simple et que j’allais remporter toutes les étoiles. Et non. C’est là d’un coup que l’on réalise à quel point les subtilités sont importantes avec les enfants autistes. Que ce qui peut nous sembler facile, anodin, évident ne l’est pas.du tout du tout pour un enfant qui ne réfléchit pas comme nous.

L’intérêt c’est aussi de permettre aux fratries d’en apprendre plus sur le handicap de leur frère ou soeur. J’ai fait testé l’application à ma grande ado. Elle est allée au bout (l’exploit) et au delà d’apprendre des choses sur son frère, elle a trouvé que c’était très sympa. Elle a eu encore moins de bonnes réponses que moi. Elle était fort dépitée.

Le plus :

  • Il s’agit d’une application gratuite. Dans le monde du handicap, tout est hors de prix et pour une fois ça fait du bien de pas avoir débourser des sous qu’on a pas pour aider notre enfant. Et du coup, les enseignants seront plus enclins à la charger. Ils sont demandeurs de formations pour apprendre à aider ces enfants atypiques.
  • Sur pas mal de réponses, des liens sont rajoutés pour expliquer, aller plus loin, pour des ressources bibliographiques ou vers des sites internets.
  • C’est fun. Il n’y a pas de dramatisation du handicap. Juste les situations du quotidien. On peut totalement identifier notre enfant à Adam (nom du personnage).
  • L’application est disponible sur l’app store ET google play.
  • Il s’agit d’une équipe de Bordeaux qui l’a mise au point. Cocorico. Bon ok, c’est pas l’essentiel. Mais pour une fois des français, et pas les moindres puisque la fondation orange a participé au développement, sont à la pointe sur l’autisme, ça vaut le coup de le signaler.

Le moins :

  • Je n’en vois qu’un. Et pour mon cas particulier, il s’agit plutôt d’un plus. Adam est un autiste verbal. Peut être que cela peut être déroutant, et pas toujours adapté pour les accompagnants qui sont confrontés à des enfants autistes non verbaux.

En bref, vous l’aurez compris, je recommande chaleureusement cette application. Ludique, bien faite, très proche de la réalité, elle est très intéressante. AVS, instituteur, parents, fratries, copains peuvent ainsi apprendre à décoder l’autisme et ses finesses. Ou même tout simplement si cet univers vous intéresse. Si vous avez envie de comprendre ce que nous parents vivons au quotidien, cette application peut vous apporter beaucoup.

Parce que tout ce qui rend l’autisme compréhensible le rend aussi beaucoup plus accepté. Parce que l’autisme est surtout et avant tout une autre façon de voir la vie. De ressentir les choses. Comme un langage. Apprenons juste à le parler.


Poster un commentaire

L’instant – Le voyage de Lisa

Il s’agit du titre d’un livre kindle qu’une amie a écrit.

Mon premier métier étant libraire, j’ai une passion pour le livre. Avec le temps, surtout son manque, et le manque de sommeil, je suis devenue une lectrice occasionnelle.

Alors quand Moon Weiss m’a envoyé un exemplaire de son ouvrage pour relecture, je n’étais vraiment pas sûre de pouvoir le lire rapidement. Et de fait, il est sorti avant que j’ai eu le temps d’installer l’application qui va bien sur mon téléphone.

Et puis la semaine dernière, j’ai enfin plongé dedans, pensant mettre quelques jours pour le lire.

Le voyage de Lisa s’adresse à tous. Ados, adultes, tout le monde y trouvera son compte. Poétique, magique, fantastique, ce livre est un vrai plaisir. Une douceur, une tendresse s’en dégage. Et très vite, j’ai éprouvé cette tendresse pour Lisa. J’ai aimé la suivre, l’écouter, voyager avec elle. Comme souvent avec les bons livres, les mots se sont effacés pour laisser la place aux images. Je n’ai mis que 2h pour le lire.

Vous aurez compris, j’ai aimé ce livre. J’ai aimé son atmosphère. J’ai aimé ce qui s’en dégageait. J’ai aimé plongé dans ce monde. Mon seul regret est pour les illustrations. Faites par Weinissa, elles n’étaient pas assez nombreuses. Elles collent tellement à l’univers de Moon qu’on en voudrait plus.

Vous pouvez retrouver cet ouvrage sur le site d’Amazon. Voici le lien. Il est au prix de 3.99€. Et cerise sur la forêt noire, je sais que d’autres projets sont en cours et que Lisa participera à la mise en oeuvre de ces projets.

Alors je compte sur vous.


13 Commentaires

L’instant – Je teste pour vous #5

On pourra dire que ce test là, je l’aurais fait à fond. Depuis le mois de septembre, j’exploite, je tente, je teste ma nouvelle yaourtière.

Je l’avais repéré depuis longtemps. Mais son prix m’avait freiné même si à 6, le budget produits laitiers explosent très vite. A la faveur d’une promo dans mon Auchan, j’ai acheté la yaourtière Multi Délices de chez Seb. La 6 pots. Oui, le détail qui tue. Parce qu’à 6, la yaourtière du coup tourne 1 jour sur 2. Avec, il y avait 6 petites bouteilles pour faire des yaourts à boire. Que j’avoue n’avoir pas encore testé. Manque de temps, de motivation, d’enthousiasme pour ce type d’aliment. Mais vu que bébé chou aime ça, je vais sans doute me lancer. Il y avait aussi des pots à faisselle. Nous n’aimons pas la faisselle, donc je n’en parlerai pas. Tout de suite, le pour/le contre.

Le plus :

  • La qualité du matériel. Vu l’intensité d’utilisation, il résiste bien le machin (vu le prix remarque vaut mieux)
  • Les variétés possibles de yaourts et desserts. C’est l’avantage de cette yaourtière qui ne se contente pas de faire que des yaourts. Avec, vous pouvez réaliser des crèmes, des desserts lactés, des gâteaux (j’avoue n’avoir pas tenté). On trouve sur le net des blogs qui proposent des recettes variées. Pour l’instant, je suis celles du livret, il y a plus que mon bonheur. Je n’ai pas encore tenté la crème brûlée. Va falloir que je tente.
  • Le prix de revient des yaourts. Je n’ai pas calculé pour les crèmes, mais 6 yaourts à la confiture me coûtent 1.20€. Pour les puristes, je n’ai pas compté l’électricité, ni l’eau pour la vaisselle. Ceci étant pour manger des yaourts dans lesquels il n’y a pas de cochonneries, je trouve le prix plus qu’honnête.
  • La rapidité de fabrication. 5mn montre en main et mes yaourts ou mes crèmes sont prêts à cuire/mijoter. Mère de famille nombreuse, je n’ai pas de temps à perdre et ça m’arrange.
  • Son peu d’encombrement. Je n’ai pas une petite cuisine mais j’aime qu’il n’y en ait pas partout sur mes plans de travail. Et la 6 pots ne me prend vraiment pas de place. Heureusement, vu que je ne la range jamais.

Le moins :

  • Son prix. Clairement c’est un véritable frein à l’achat. C’est ce qui m’a fait longtemps hésité. Et qui du coup m’a incité à acheter la 6 pots. Je n’étais pas sûre que tous mes enfants aiment les yaourts et j’ai préféré assurer. De fait, seuls mon mari, ma fille aînée et moi  en mangeons. Et même comme ça j’ai dû racheter en urgences 12 pots supplémentaires. La 12 pots aurait été clairement plus adaptée pour ma famille mais le budget ne suivait pas. Du coup, elle tourne plus souvent.
  • Le livret de recette. Pas assez de recettes alors que je suis sûre qu’on peut faire plein de choses avec. En fait, il y a les recettes de base (oui, je suis exigeante) et pas mal de propositions mais bon, j’aime bien avoir sous la main un livret complet qui m’évite d’aller chercher des recettes sur mon ordi. Et il y a parfois des approximations. Pour les yaourts, la quantité de lait est pour des petits yaourts. Moi je les remplis jusqu’en haut. Qui a dit gourmande ?
  • Les couvercles. En fait, avant de faire un gros achat, je fouine, cherche des avis sur les sites marchands. J’ai ainsi découvert que les couvercle blancs sont une véritable chien lie à ouvrir. Et donc quand j’ai recommandé des pots, je me suis méfiée (genre chez Boulanger pour pas les citer, ils ne proposent que les blancs, soit l’ancienne version) et j’ai commandé les marrons. Pour le coup, très simple à ouvrir. Mais bon à savoir.

Voilà. Je suis très contente de mon achat. On se régale principalement avec des yaourts dans lesquels je mets du lemon curd et de la crème de marrons. Je vous met un lien vers Darty (Marque que je n’affectionne pas particulièrement) et vers Amazon (Site que j’aime un peu plus mais pas pour les livres).

Et on finit avec 2 photos de la bête en action.

Les pots remplis

DSC_0704

Et la bête qui entame sa nuit

DSC_0709

J’espère que ça vous a plu. Prochainement je testerai pour vous l’aire de jeux indoor ou comment devenir fou en moins de 2h.


Poster un commentaire

L’instant – Je teste pour vous #4

Vous les connaissez. C’est obligé. Au moins, leurs bandanas bavoirs. Je parle bien sur de Funky Giraffe. Moi, c’est grâce à ces fameux bandanas justement que je les connais. Parce que lorsque l’on a un bébé baveur, on cherches des solutions pour éviter les magnifiques auréoles de bave sur le devant du tee shirt. Et les bavoirs sont indispensables. Pas les trucs en éponges blancs/gris tout moche. Moi, j’ai choisi ceux de Funky Giraffe en coton tout doux. Très grands, colorés, bref funky.

Alors quand on m’a proposé de tester cette marque, j’étais joie. J’ai choisi, pour varier, un tee shirt et un pyjama sans pieds.

Avant le plus/le moins, quelques photos en situation sur le bonhomme.

DSC_0130 DSC_0129DSC_0126DSC_0125

Le plus :

  • Le prix. Un tee shirt à 9€, on est sur les prix de la distribution classique.
  • La qualité. Je suis une grande utilisatrice du sèche linge. Je fais 2 lessives par jour et hors de question d’avoir du linge qui pend partout dans le salon. Et ils n’ont pas bougé. Vous connaissez tous le tee shirt qui après le premier lavage se retrouve avec la couture sur le devant. Je déteste. Pour l’instant, la couture est restée à sa place. Les flocages aussi. Et dans ces gammes de prix, ça devient rare.
  • La douceur du tissu. Ca peut sembler un détail, mais le coton est ultra doux et j’imagine qu’à porter ce doit être un bonheur.
  • Les bandanas. Ce sont les produits phares de la marque et mes chouchous. Originaux, colorés, doux, ce sont des indispensables à avoir.
  • Les frais de livraison. 1€ c’est symbolique.
  • L’encolure américaine du dors bien. Normalement, je prends des pyjamas avec fermeture pression dans le dos. Je n’aime pas passer par la tête. Ici l’encolure est large et je ne risque pas de lui arracher les oreilles. D’ailleurs tellement large qu’on la retrouve dans le moins.

Le moins :

  • Et oui, l’encolure américaine est si large que même le corps passe. Et bébé chou n’affectionne pas trop les contraintes y compris vestimentaires (des vêtements ? Pourquoi mettre des vêtements ?). Je l’ai donc trouvé un soir à poil car il avait réussi à retirer le pyjama. A sa décharge, je prends des grandes tailles, bébé chou ayant une croissance un peu rapide.
  • Les tailles. J’aurais bien pris un bonnet. Sauf que les tailles s’arrêtent au 2 ans. Pareil pour les chaussons. Un peu dommage.
  • Les coloris. En dehors des bandanas, les coloris sont assez classiques. Du bleu et du rose. Un peu de vert ou jaune mais rien de trop trop original.

Voilà. Vous aurez compris que J’adoooore les bandanas. Que c’est un basique à avoir. Ou pour faire un joli cadeau de naissance. Et j’aime beaucoup le reste. Aussi. Mon banquier va râler. Un peu.

Et vous ? Dites moi si vous connaissiez Funky Giraffe ?

PS : Vous aurez remarqué que la mise en page de mes photos, c’est pas ça. Sauf que word press n’en fait qu’à sa tête et ça me gonfle.

Produits offerts par la marque.


Poster un commentaire

L’instant – Je teste pour vous #3

Cet article s’adresse à ceux qui vivent sur le bassin d’Arcachon. Ou qui viennent en vacances par ici. Ou à ceux qui aiment la magie de l’enfance.

Vendredi, nous sommes allés passer la journée à kid Park à Gujan Mestras. Autant vous le dire, j’ai adoré. J’ai l’enthousiasme facile, j’adore voir mes enfants heureux du coup je ne suis sans doute pas très objective. Mais ce parc, sans doute inspiré de Disney sans l’aspect gigantesque, a su tirer profit d’un petit espace pour faire un lieu chaleureux, accueillant et magique. Après, une fois encore, j’étais peut être dans le truc.

Je vous propose une petite visite en photos, même si vous ne verrez pas tout, mon téléphone étant tombé en panne de batteries, comme à chaque fois d’ailleurs que nous allons quelque part. Ensuite, vous retrouverez le plus et le moins.

1Le premier manège que Gabriel a voulu faire. En revanche, Aïnhoa a refusé énergiquement. J’avoue que je déteste ce genre de truc. Mais en l’occurrence le parc n’est que pour les enfants. Et donc l’accès est limité au moins de 12 ans. En avant, en arrière, Gabriel a adoré. Un peu court sans doute.

5Le petit train. Un petite ballade de 10mn au milieu des bambous. Sympa, tranquille. Une vraie pause au milieu des cris.

8Et au milieu de la ballade, de petits espaces verts.

10Il y a aussi une ballade en canoë. 11Aïnhoa était avec moi et ravie. On l’a fait deux fois.

1415Il faut aussi prévoir les maillots. Deux petits espaces sont prévus pour les enfants. A peine 40cm d’eau, bien suffisant pour s’amuser.

13Il y a une énorme piscine à balles où Sasha a failli finir englouti. Prévoir aussi l’arnica, Gabriel en est sorti avec un bel oeuf sur l’arcade du à une rencontre imprévue avec la tête d’un autre enfant qui a sauté sur lui sans le voir. Bah oui, enfoui sous les balles.

12Il y a plusieurs aires de pique nique. Certaines sont au milieu du parc et donc au milieu du monde. Nous, nous avons choisi celle qui est la plus reculée, au milieu des bambous et des arbres. Un grand moment de détente. Sauf qu’il a fallu aller aux toilettes. 2 fois. Et que les toilettes sont à l’opposé.

9Un wagon volant. Je suis montée puisque Sasha pouvait y aller. J’ai donc passé les 5mn de l’attraction, le visage enfoui dans le cou de mon fils de 17 mois, les yeux fermés, cramponnés à son tee shirt. Je ne n’ai pas crié pour ne pas l’inquiéter. Mais heureusement qu’il était là pour me rassurer. En fait, j’ai un vertige carabiné.

1617Un atelier maquillage très sympathique tenu par une maman qui fréquentait mon salon de thé. Aïnhoa était ravie ainsi que Gabriel mais pas de photos, mon appareil m’ayant lâché à ce moment. Et si vous êtes du bassin, n’hésitez pas à contacter Bassin Face Painting son book est très impressionnant et elle fait des merveilles.

Voilà, la visite en photos s’achèvent. Il y avait aussi des petites montagnes russes en forme de chenille, un spectacle sous un minuscule chapiteau, des pêches aux canards, un toboggan géant avec sacs, des trampolines, un circuit en voiture, des petits manèges. Et je crois que j’ai fait le tour. Il s’agit vraiment d’un petit parc, familial, où on a pas besoin de marcher pendant des heures.

Le plus

  • La gentillesse et l’accueil des employés. Souriant, agréable, ils ont tous sans exception été très polis. En fait, on s’est demandé avec mari comment c’était possible. Rien que pour ça, je recommande.
  • Les accès, les attractions tout est prévu pour accéder facilement à tous les endroits du parc en poussettes ou fauteuil. A aucun moment nous n’avons dû soulever la poussette. Pourtant il y en a des ponts avec des escaliers mais toujours assortis d’une rampe.
  • Les prix de la cafétéria. Le bassin n’est pas réputé par ses prix attractifs et certains espaces de loisirs s’en donnent à coeur joie pour honorer leur réputation. La bouteille d’eau de source des Abatilles (c’est d’ici) 33cl est à 1.50€. Le café 1.50€. La crêpe au sucre à 2.50€. Je trouve ça tout à fait honnête.
  • L’esprit du parc. Familial, convivial, accueillant, j’ai trouvé ce parc très très agréable. Petit sans doute, mais réservé en fait aux enfants de 2 à 12 ans, c’est nickel pour passer une petite journée avec les enfants.

Le moins

  • Le prix de l’entrée. Bah oui, comme souvent c’est là que le bât blesse. 8.90€ pour les adultes et 12.40€ pour les enfants de 2 à 12 ans. Ce n’est sans doute pas le plus cher. Mais si cette année, nous nous en sommes tirés pour 42.60€, l’année prochaine, il nous en coûtera 55€ et encore à la condition que la grande reste à la maison pour garder les lapins. Donc, pour les familles nombreuses, dommage. Un tarif « groupe/famille fertile » serait le bienvenu.
  • Le spectacle sous le chapiteau. Avec des rats (je déteste ces bestioles), il était franchement léger. Jusqu’à 6 ans, ça allait. Au delà, les enfants s’ennuyaient.
  • Le parc, en surface, est petit. En cas d’affluence (ce qui n’était pas le cas ce jour là ouf) j’imagine que les queues doivent être pire que celles de Mickey. Et on doit se marcher sur les pieds. Il n’y avait pas beaucoup de monde mais malgré tout, au centre du parc où sont réunies beaucoup d’attractions, on était parfois les uns sur les autres.
  • L’âge préconisé pour les attractions. En dehors d’une ou deux, il s’agit franchement d’un parc pour les 2 ans jusqu’au 8/10 ans maxi. Au delà, ils doivent s’ennuyer ferme les pré ados.
  • Les toilettes, qui, en fin de journée, ont tout de la pissotière. Je pense que c’est l’endroit qui nécessite un entretien permanent dans ce genre d’endroit.
  • Et enfin, le truc qui m’énerve au possible même si je comprend. La boutique souvenir où le serpent violet vif culmine à 15€. No comment.

Fin de ma tartine réservée à ce parc si mignon. Nous avons passé une excellente journée, les enfants étaient ravis, crevés mais ravis. Les parents ne se sont pas engueulés, on est ressorti avec la banane et rien que pour ça, ça valait le coup.


Poster un commentaire

L’instant – Je teste pour vous #2

Et de nouveau un test pour ceux qui comme moi ont un ou des enfants qui feront une rentrée en septembre.

Cette fois ci j’ai testé les fournitures scolaires. Comme je déteste faire les courses, en particulier avec les 4 greffés au chariot, j’ai innové en faisant mes courses sur le site rentréediscount.com

J’ai un enfant qui rentre au CP et l’autre en 4ème. Ma grande avait déjà son cartable et elle achètera une nouvelle trousse et son agenda avec son père. Mon presque grand a déjà son cartable choisi en magasin et à mon grand désespoir il s’agit d’une licence.

Bref. Ce site est franchement pas mal. Les onglets permettent de retrouver les différents articles. Les prix me semblent corrects puisqu’à eux deux j’en ai pour 80€. Et j’ai majoritairement de la marque. Parce que le 1er prix pour certains trucs, c’est pas la peine, il faut racheter plus souvent.

On passe au plus et moins

Le plus

  • Des prix raisonnables pour de la marque même si on peut sans doute trouver moins cher.
  • Un site facile d’utilisation.
  • Le choix complet.
  • Le délai de livraison raisonnable sans être extraordinaire. Il ne faut pas vouloir sa commande sous 48h mais sous 4/5 jours.
  • Les frais de port sont gratuits à partir de 59€ d’achat. Donc c’est valable uniquement pour la rentrée. En cours d’année autant aller au Auchan du coin.

Le moins

  • Le panier qui se remet à zéro si vous vous interrompez et que votre ordi se met en veille. Testé pour vous, j’étais quasiment à la fin quand il a fallu préparer le repas. A mon retour, adieu panier. Ca m’a fait rager un tantinet.
  • Le carton qui arrive éventré donc réserves sur le bon de livraison. Tout était intact et présent et ce sont les aléas du transport, mais je trouve que le transport fait partie du service donc pas trop contente.

Et pour conclure, l’énorme plus reste de ne pas m’être déplacée. Pour moi, c’est un luxe. En plus, je n’ai pas bataillé pour retirer le cahier avec le poney/personnage (ou ce que vous voulez) et « Non, tu n’as pas besoin d’un compas fluo dans le noir pour le CP ».

Partagez avec nous vos bons plans pour la rentrée.